[Voyage] A la rentrée, gardons les vacances en tête : à la découverte d’Assinie

Hello les cotonettes ! Je ne sais pas pour vous mais moi je ne réussis à surmonter la rentrée qu’avec deux choses : le shopping et les souvenirs ou l’organisation des vacances. Pour le shopping, je m’en réfère à C de Leen et ses looks de rentrée, cette année je suis tombée amoureuse de son total look en cuir mais je ne peux pas vraiment le reproduire vue ma localisation actuelle … Excusez-moi je m’éloigne du sujet. Pour en revenir à la rentrée, la deuxième chose qui me permet de ne pas déprimer en me disant que c’est tout le temps la même chose, il pleut (nous sommes en pleine saison des pluies à Douala) et il y a des embouteillages, c’est de penser aux vacances !

J’ai de la chance car cette année je peux à la fois organiser mes prochaines vacances et penser aux quelques jours que j’ai passés en Côte d’Ivoire et à mon escapade à Assinie. C’est d’ailleurs d’Assinie, dont je veux vous parler, ce petit paradis à quelques heures d’Abidjan m’a enchantée et je suis revenue avec des souvenirs plein la tête et l’irrésistible envie d’y retourner.

Cap sur Assinie !

Avant de vous décrire Assinie je dois vous raconter comment nous y sommes arrivés JK, Emma et moi. Nous étions tous les 3 en formation à Abidjan et nous n’avons pas vraiment eu l’opportunité de visiter la ville et de profiter de Babi. L’idée de passer ma dernière journée à Assinie me plaisait mais mon vol était en fin d’après-midi donc c’était risqué. Finalement rassurée par JK qui avait déjà fait cette escapade, je décide de préparer mes bagages et de les laisser à la consigne de l’hôtel comme Emma. Pour se rendre à Assinie, il existe semble-t-il une gare routière à Abidjan. Ne connaissant pas la ville nous avons décidé de nous mettre en quête d’un taxi qui nous laisserait à la dite gare routière. En négociant avec un d’entre eux, nous avons compris qu’il était possible qu’il nous transporte jusqu’à Assinie. Les tractations n’ont pas abouti avec le premier chauffeur mais un autre, plus jeune à accepter de nous faire faire l’aller-retour Babi – Assinie à 30.000 FCFA

Sur la route d’Abidjan à Assinie !

Nous avons donc embarqué, tout excités à l’idée de découvrir Assinie la belle, sa plage et ses paysages paradisiaques ! Sur le chemin, alors que tout allait bien, nous avons été arrêtés par des personnes qui semblaient en charge du contrôle (ce n’était pas des agents de police). Ces jeunes hommes nous ont fait comprendre que des véhicules étaient habilités à faire la route entre Abidjan et Assinie contrairement à celui de notre chauffeur. Au milieu de la discussion un peu houleuse entre tous les jeunes hommes, un monsieur sorti de nulle part, se croyant pris en photo par Emma a commencé à lui hurler dessus. Je vous passe les détails, une fois tout arrangé nous avons repris la route, encore plus déterminés à passer un bon moment à la plage.

Bienvenue à Assinie !

Assinie est une ville balnéaire très bien organisée, les établissements hôteliers (et les magnifiques demeures de certains) sont alignés les uns après les autres et même si on se dit que tous ces lodges doivent être pareils, quand on a en tête de se rendre précisément dans l’un d’entre eux, entendre JK dire : « je crois que c’est encore devant » ce n’est pas très rassurant. Nous avons donc roulé tout tout droit jusqu’à ce que la plaque du Cocoue Lodge apparaisse ! Je crois que rien que de voir la plaque ça m’a fait oublier le périple.

Bienvenue à Cocoue Lodge !

J’ai littéralement A-DO-RE les quelques heures que j’ai passées dans ce lodge : le décor, l’hospitalité et la gentillesse du personnel, le paysage, la piscine, le repas … TOUT était parfait, TOUT !! je leur donne 10/10 !

Nous avons passé un moment formidable, à tel point que après une ballade à la plage, une petite baignade, en débriefant dans la piscine avant d’aller déjeuner, nous avons décidé d’appeler Air Côte d’Ivoire pour repousser notre retour. Manque de bol, nous n’avons pas pu, du moins moi je n’ai pas pu. Il a donc fallu manger rapidement nos crevettes qui étaient succulentes … Je vous ai dit que j’ai adoré ces crevettes ? J’en ai encore l’eau à la bouche rien que d’y penser. Il a donc fallu manger rapidement nos crevettes et partir pour que je prenne mon avion.

Je pense que je n’ai jamais vécu une telle expérience en un laps de temps aussi court : découvrir Assinie en quelques heures et repartir si vite m’a donné l’impression d’avoir rêvé.

J’ai définitivement remis Assinie dans ma to-do list, je crois même que je pourrai élire domicile à Cocoue Lodge si on me le propose 🙂

Informations Pratiques :

Cocoue Lodge – Téléphone : +225 07 07 77 69

S. - Rédactrice Lifestyle

Après avoir vadrouillé dans les rues parisiennes je suis de retour en Afrique. Ce qui fait de moi une "Repat" (personne ayant vécu à l'étranger et de retour dans son pays d'origine) ! C'est maintenant à Douala, Lagos et toutes les villes d'Afrique que je vous emmène en balade. Curieuse et un brin aventurière, la nailista que je suis partagera avec vous toutes ses découvertes : les gourmandes, les virtuelles et celles de la "vraie vie".

Inscris-toi à la NewsletterNe loupe ni les nouveautés ni les bons plans !

 

 

 

Ecoutez Cocktails et Confidences, notre podcast: histoires de femmes et échanges entre amies.

 

 

CLIQUEZ ICI