Astuces – Comment ne pas gâcher son réveillon ou son lendemain de fête ?

Derniers jours, derniers préparatifs, ça y est, on doit y penser : le réveillon de la St Sylvestre c’est bientôt. Et avec lui, tout un tas de petits détails auxquels il faut faire attention pour que votre résolution le matin du 1er ne soit pas : « je ne ferai plus jamais ça »

Prévenir vaut mieux que guérir

Le lendemain d’une soirée bien arrosée, il me semble d’ailleurs que c’était un réveillon, aucune aspirine ne semblait pouvoir arrêter le concert dans ma tête. La maman de C. m’a donné une astuce que j’ai testée par la suite : prendre de l’aspirine avant. Dafalgan, Efferalgan, un bon verre d’eau et vous saurez faire face à la gueule de bois.

Chargé à bloc

Imaginez qu’à minuit vous n’ayez déjà plus de batterie, juste quand la fête va atteindre son paroxysme et qu’il sera temps d’immortaliser les premiers instants de l’année. Vous vous retrouverez à faire le tour de vos proches pour avoir les snaps, et autres photos à publier sur Instagram. Pour éviter cela, chargez téléphone et powerbank, n’oubliez pas votre câble, surtout si votre embout est particulier (moi je glisserai l’adaptateur dans mon clutch).

Numéro Utile

Pour se rendre en soirée pour la St Sylvestre, il faut parfois braver les embouteillages, c’est généralement ce qu’il y a de plus compliqué à l’aller. Mais le retour lui n’est pas du tout aisé. Peu de chauffeurs travaillent le 1er janvier (jour férié) et surtout tôt le matin. Vous ne voudrez sûrement pas affronter les transports en commun avec vos atours de fête, pensez donc à réserver votre Uber, ou autre Easy Ride. Si vous avez le contact d’un chauffeur privé, ce sera encore mieux, glissez son numéro dans votre sac et appelez le une heure avant afin de confirmer sa disponibilité.

Lendemain difficile

La fameuse phrase « L’abus d’alcool nuit gravement à la santé » est parfois suivie de « à consommer avec modération ». Nous le savons tous, la St Sylvestre est considérée comme la nuit de tous les excès,  malgré l’aspirine prise avant, vous risquez donc d’avoir une sérieuse gueule de bois. Si comme moi vous devrez être aussi belle que le soleil pour un événement le 1er janvier, mieux vaut avoir son kit de survie.

  • Aspirine avant, Aspirine après !
  • De l’eau : buvez beaucoup d’eau dès votre dernière flûte de champagne déposée.
  • Les patchs, masques et autres produits qui redonneront la pêche à votre visage
  • Votre meilleur concealer : d’ailleurs rien de mieux qu’un maquillage nude pour masquer les effets d’une soirée bien arrosée

Ventre affamé n’a point d’oreilles

 Le 1er janvier, il faut parfois : raconter sa soirée aux absents, répondre aux voeux, aller présenter ses voeux. Des activités qui peuvent s’avérer très compliquées à faire si l’on n’a pas rechargé les batteries. L’alcool et la danse aidant, le festin du réveillon sera vite assimilé par votre organisme et à la migraine s’ajoutera une sensation de faim. Prévoyez donc : une petite assiette de ce que vous appréciez de votre dîner, si il a eu lieu à la maison et sinon dans la journée du 31, mettez de côté de quoi faire un brunch sans difficulté : poulet rôti, salade de pâtes, viennoiseries. Préférez des aliments que vous pourrez réchauffer pour ne pas avoir à aller à la boulangerie.

On fait le bilan, calmement …

Je cite ici les Neg’ Marrons, qui chantaient :

« le temps passe passe et beaucoup de choses ont changé,

qui aurait pu s’imaginer que le temps se serait si vite écoulé ?

On fait le Bilan calmement en s’remémorant chaque instant … »

Il vaut parfois mieux prendre le temps de se préparer. Surtout si pour vous, le bilan est un exercice difficile. Il faudra savoir quelles ont été vos atouts, les renforcer l’année prochaine, savoir quelles sont nos forces pour pouvoir nous accrocher et surtout déterminer ce qui ne s’est pas bien passé, histoire de ne pas faire les mêmes erreurs. Le bilan est un moment qu’il faut prendre idéalement avant que l’année ne commence et que l’on ne soit hâpé par la reprise et le quotidien. Ne pas tomber dans les mêmes travers. Lydvina en parlait déjà ici. On peut à la fin de son bilan s’amuser à se rappeler uniquement les bonnes choses, le positif : ce que l’on a appris, ce que l’on a aimé.                                        Au Club des Cotonettes, on a découvert : la patience, les romans de Kiru Taye, Marrakech, le livre des Baltimore. On a aimé : Lagos, les romans de Bernice I McFaden, Queen Sugar, le highlighter Fenty.

Si nous ne nous revoyons relisons pas avant la fin de l’année, Bonne Année 2018 !

S. - Rédactrice Lifestyle

Après avoir vadrouillé dans les rues parisiennes je suis de retour en Afrique. Ce qui fait de moi une "Repat" (personne ayant vécu à l'étranger et de retour dans son pays d'origine) ! C'est maintenant à Douala, Lagos et toutes les villes d'Afrique que je vous emmène en balade. Curieuse et un brin aventurière, la nailista que je suis partagera avec vous toutes ses découvertes : les gourmandes, les virtuelles et celles de la "vraie vie".

Pas encore de commentaires

Les commentaires ne sont pas autorisés