cocktails et confidences le podcast du club des cotonettes
bilan beauté 2018 ce qui a marché et ce qu'on doit changer

Voyage – Préparer ses vadrouilles en Afrique depuis Douala

Lorsque l’on est une vadrouilleuse comme moi et que l’on ne tient pas en place, que l’on saute sur le moindre long week-end pour aller découvrir une nouvelle contrée, il vaut mieux s’organiser. Il faut préparer son voyage surtout lorsque l’on va vadrouiller en Afrique et que l’on part de Douala.

Le visa

Les détenteurs du passeport Ndole (passeport camerounais) le savent vadrouiller en Afrique est souvent source de tracasseries administratives. Il faut adresser une demande de visa pour beaucoup de pays africains (même si la liste des pays pour lesquels nous sommes exempts de visa est assez fournie). Malheureusement pour moi qui vit à Douala, beaucoup de pays n’ont pas de représentation dans ma ville. Il faut donc aller à Yaoundé. Petite astuce, en prenant le bus de 4h30 vous êtes presque certains d’être pile à l’ouverture de l’ambassade dans laquelle vous vous rendez.

Le billet d’avion

Si des sites comme Jumia Travel, Jetcost ou encore Opodo vous donne une idée du prix du billet, vous avez surtout des informations sur les compagnies qui desservent votre destination et je vous conseille de vous rendre directement auprès des compagnies où parfois les prix sont plus  intéressants. La plupart des agences sont à Bonanjo. Asky, Rwandair, Ethiopian sont côte à côte.
Pour vos voyages vers le Nigéria, cheapflights est selon moi le meilleur comparateur. Si comme moi vous pouvez choisir vos dates: skyscanner vous offre le meilleur prix sur plusieurs mois.

Change et autres astuces

Avant de partir, faites un tour sur un site de change pour vérifier quel est le taux. En général il est plus simple de convertir le cfa en dollars ou en euro et de changer en monnaie locale une fois arrivé sur place. Le marchandage est particulièrement dur à l’aéroport donc si vous en avez la possibilité, mieux vaut aller voir les messieurs devant l’hôtel Akwa Palace à Akwa.
Pour ce qui est des autres éléments: phytosanitaires, pesée et emballage de vos bagages…  J’aurais bien aimé vous aider mais je n’ai jamais rien à déclarer 🙂 Par contre pour moins cher vous pouvez faire emballer et peser vos bagages sur le parking.

Le duty free

Après les formalités, le duty free. Je ne trouve rien d’exceptionnel au duty free de Douala. Le plus intéressant c’est la dame après le duty free. Elle vend les chocolats camerounais dont raffolent mes amis à l’étranger : choco crok et mambo. C’est aussi la dernière occasion d’acheter des arachides ou des bonbons alcoolisés. A l’aéroport de Lagos, c’est au duty free que j’achète les noix de cajou que ma mère adore et à Libreville, j’ai acheté un des meilleurs chocolats ainsi que mes produits de la gamme Neoclaim (en solde !).

Vous avez tout, vous pouvez embarquer tranquillement. Je vous souhaite un excellent voyage !

S. - Rédactrice Lifestyle

Après avoir vadrouillé dans les rues parisiennes je suis de retour en Afrique. Ce qui fait de moi une "Repat" (personne ayant vécu à l'étranger et de retour dans son pays d'origine) ! C'est maintenant à Douala, Lagos et toutes les villes d'Afrique que je vous emmène en balade. Curieuse et un brin aventurière, la nailista que je suis partagera avec vous toutes ses découvertes : les gourmandes, les virtuelles et celles de la "vraie vie".

2 Commentaires

Les commentaires ne sont pas autorisés