Survivre au syndrome prémenstruel et aux règles

Club-des-cotonettes_regles_syndrome-premenstruel_Fempo

Le syndrome prémenstruel (SPM) est l’ensemble de tous les symptômes physiques (mal de dos, fatigue, gonflements etc) et émotionnels (irritabilité, larmes etc) survenant quelques jours avant les règles à cause du yoyo hormonal.

Du fait de mon Endométriose, je suis de celles qui redoutent plus que jamais le tristement célèbre Syndrome Pré-Menstruel et toute la période de règles qui suit. Avec le temps, j’ai développé un process qui m’aide à vivre au mieux ce moment difficile du mois.

Tracker pour anticiper

Je suis une femme occupée et, contre toute attente, je présente à mon jeune âge des micro-symptômes d’Alzheimer: j’oublie ce qui n’est pas écrit. Je suis donc obligée de noter tout ce dont je dois me rappeler (je n’ose pas vous montrer mon agenda).

Pour mes règles, j’utilise l’application « Suivi de Règles & Ovulation ».
J’aime bien cette application car elle me donne la date théorique des prochaines règles et m’envoie une notification de rappel 3 jours avant.
Pour les utilisateurs iOS, sachez que l’application Santé incluse dans iPhone permet de suivre également les règles.
En ce qui concerne le tracking de nos données personnelles, chacun doit choisir de manière responsable la méthode qui lui convient le mieux: si vous ne souhaitez pas divulguer ces informations à une obscure entreprise des internets, un simple carnet ou un calendrier feront aussi l’affaire.

Anticiper pour préparer les provisions

Quand je parle de provisions, je parle de tout ce qui va matériellement nous servir pendant la période des règles (SPM inclus):

  • protections menstruelles: on vérifie qu’on a assez de tampons et serviettes hygiéniques jetables, que les culottes de règles et serviettes lavables sont propres, que les coupes menstruelles sont à portée de main etc. Le mieux serait toujours d’avoir une protection de secours dans tous ses sacs (oui je dis bien tous ses sacs) et dans une trousse au travail.
  • anti-douleurs et anti-inflammatoires naturels ou non: on vérifie les stocks disponibles et on fait des réapprovisionnements au besoin. Je les prends avant d’avoir mal (c’est difficile à expliquer mais j’ai appris à identifier le « avant d’avoir mal »)
  • bouillottes : je vous conseille les bouillottes aux noyaux de cerise car elles sont ergonomiques et pas trop lourdes.
  • fruits et compléments alimentaires: on commence la cure quelques jours avant le début des règles pour donner un coup de pouce au corps.

Anticiper pour muscler le mental

L’avantage d’anticiper ses prochaines règles est de commencer à se préparer aussi bien matériellement que mentalement.
Pourquoi je parle de l’aspect mental? Parce que j’en ai marre d’entendre la phrase « elle a ses règles ou quoi? » encore plus quand je vais les avoir justement. Savoir que j’approche de la période où je suis particulièrement à fleur de peau, me permet d’anticiper les pétages de soupapes et aller prendre l’air plus souvent.

Si en général, j’ai très peu de patience pour certaines personnes, pendant cette période du cycle, je vais désamorcer encore plus rapidement les bombes. On choisit ses combats pour ne pas s’épuiser inutilement.

Club-des-cotonettes_regles_syndrome-premenstruel_Fempo

Anticiper pour user de bienveillance envers soi-même

Pendant longtemps, j’ai haï, à tort, mon corps pendant avant et pendant mes règles. J’essaie de le prendre avec un peu plus de recul. Le pauvre corps fait ce qu’il peut pour me porter de mois en mois. Ma part est d’essayer donc de lui faciliter le travail:

  • des étirements de yoga pour soulager le bas du dos
  • des vêtements amples et confortables pour ne pas se sentir saucissonnée
  • des siestes dès que possible

Il y a beaucoup à dire mais je m’arrête ici.

Surtout, n’hésitez pas à solliciter vos (vraies) amies si vous avez besoin de soutien moral. Je vous autorise aussi à accueillir tout commentaire désobligeant d’un bon gros « Dracarys » enflammé.

Bon courage!

Besos !
L.

Lydvina - Rédactrice Lifestyle

Avec plus de 8 ans de blogging dans le compteur, je constate que la petite bourse n'empêche pas le bel art de vivre à la française ! C'est ce que je vous démontre en partageant mon carnet de sorties culturelles, les bonnes adresses restaurants, les expositions à voir ou les livres à dévorer sur les terrasses de café.

Pas encore de commentaires

Les commentaires ne sont pas autorisés

Inscris-toi à la NewsletterNe loupe ni les nouveautés ni les bons plans !

 

 

 

Ecoutez Cocktails et Confidences, notre podcast: histoires de femmes et échanges entre amies.

 

 

CLIQUEZ ICI