cocktails et confidences le podcast du club des cotonettes

Le point créativité: Le photographe Sénégalais Omar Victor Diop

Aujourd’hui je choisis de partager avec vous le travail d’Omar Victor Diop, un jeune photographe Sénégalais qui me fascine assez, tant par son ingéniosité que par son désir de partager sa vision du monde, sa vision de l’Afrique et des Africains grâce à son art.

 

Omar Victor Diop: Le regard authentique

J’ai regardé le Ted Talk  TEDxSandaga d’Omar Victor Diop il y a quelques années et je le trouve brillant dans sa manière d’introduire le sujet, de présenter son parcours de jeune Africain des années 80, ouvert au monde, amoureux de l’Afrique et curieux de son époque.

Il soulève un point qui me parle assez: le statut d’incompris qui colle au dos des Noir(e)s « pas comme les autres ». Ce sont ces Noir(e)s qui intriguent leurs contemporains, même Africains, car ils s’intéressent à tout ce qui sort du cadre culturel attendu. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé sa définition de l’authenticité: « l’authenticité n’est pas seulement un aspect de la personnalité, je la vois comme une liberté. L’authenticité ce n’est pas seulement être le même en toutes situations. C’est la liberté de se donner autant de facettes que la vie a taillées en nous. Personne ne va décider comment vous allez être Africains ».
Je rejoins complètement son point de vue. C’est un jeune homme très inspirant que je vous invite à découvrir.

 

Omar Victor Diop: La série Diaspora

On apprend toujours quelque chose avec les photographies d’Omar Victor Diop. Sa dernière série « Diaspora » ne déroge pas à la règle. J’ai pris un grand plaisir à parcourir son site et à découvrir l’histoire de ces personnages Africains importants au travers d’auto-portraits inspirés de l’art classique. Omar Victor Diop sort de l’oubli ces gens-là qui ont joué un rôle majeur dans les combats des Africains hors de l’Afrique.

Je salue ce désir de donner un visage à ces héros qui ont disparu des mémoires. Moi qui suis une passionnée de culture générale, toujours à interroger Google ou Wikipedia sur les choses les plus banales, je me suis régalée à rechercher les histoires de personnages comme Josep Tapiró i Baró, un peintre Espagnol du 19e siècle connu pour ses aquarelles, Jean-Baptiste Belley, ancien esclave affranchi et révolutionnaire Français originaire de l’Ile de Gorée, ou encore de Kwasi Boakye, prince du royaume Ashanti, envoyé aux Pays-Bas pour faire des études et devenir ingénieur en mines. Tant de personnages à découvrir, je vous le dis, je suis agréablement submergée par tant d’informations sur ces « Diasporiens » qui nous ont précédés.

club-des-cotonettes_point-creativite_omar-victor-diop_photographie_diaspora_2
Omar Victor Diop – Diaspora – Josep Tapiró i Baró

 

club-des-cotonettes_point-creativite_omar-victor-diop_photographie_diaspora Omar Victor Diop – Diaspora – Jean-Baptiste Belley

 

club-des-cotonettes_point-creativite_omar-victor-diop_photographie_diaspora_3
Omar Victor Diop – Diaspora – Kwasi Boakye

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. A la prochaine pour un autre point créativité !

Besos!

L.

Lydvina - Rédactrice Lifestyle

Avec plus de 8 ans de blogging dans le compteur, je constate que la petite bourse n'empêche pas le bel art de vivre à la française ! C'est ce que je vous démontre en partageant mon carnet de sorties culturelles, les bonnes adresses restaurants, les expositions à voir ou les livres à dévorer sur les terrasses de café.

Pas encore de commentaires

Les commentaires ne sont pas autorisés