Mode homme: Virgil Abloh et Kim Jones, les premières collections chez Louis Vuitton et Dior.

Il y a quelques mois a eu lieu un grand mercato dans le monde de la mode. Après des semaines de spéculations, Kim Jones qui avait alors quitté la maison Louis Vuitton où il exerçait en tant que directeur artistique homme, a été engagé au même poste chez Dior. Virgil Abloh, à la grande surprise de la majorité, a repris le poste vacant chez Louis Vuitton. De ce grand ramdam a découlé une attente et une effervescence sans précédents. En effet, Kim Jones allait-il tout de suite repousser les limites de la maison Dior comme il l’a fait chez le malletier? Qu’allait-il apporter de nouveau, lui, un des précurseurs de la « vulgarisation » des silhouettes street dans une maison de luxe ? En sus de représenter par sa nomination, le symbole d’un profond renouveau dans une industrie profondément inégalitaire à bien des égards, qu’allait proposer Virgil Abloh pour sa première collection?

Les défilés qui se sont tenus lors de la fashion week de Paris la semaine dernière ont apporté des premiers éléments de réponse.

Un hommage à l’identité haute couture dans l’air du temps par Kim Jones chez Dior.

Avec brio comme à son habitude, le créateur anglais a doucement marqué sa première collection de son identité tout en rendant hommage à l’histoire de la prestigieuse maison de couture. En effet, une des silhouettes phares de ce défilé est un tailleur qui n’est pas sans rappeler les grandes heures de la haute couture des collections femme.

@Vogue

Kim Jones a par ailleurs utilisé de nombreuse de matières qui font partie de l’ADN de la maison, l’emblématique toile de Jouy notamment.

@vogue

Insufler de la nouveauté, élargir la clientèle tout en ne perdant pas ceux de la première heure telle est la signature de Kim Jones. Les coupes des classiques du vestiaire homme Dior sont exécutés avec justesse.

@vogue

Avec les accessoires, il réussit encore une fois le pari. En effet, alors que la part belle est faite aux sneakers, le créateur fait un clin d’oeil aux puristes de la maison Dior avec la reprises des éléments distinctifs tels que les abeilles qui signent de nombreux accessoires. Comment ne pas parler du sac Saddle? Sac emblématique, très en vue dans les années 90 et 2000, qui devient un sac masculin porté en bandoulière. Chapeau Monsieur!

Saddle Dior pour homme @Vogue

La fusion parfaite de la culture street et de la tradition par Virgil Abloh chez Louis Vuitton

Je ne puis commencer sans parler de ce podium arc-en-ciel et du choix des mannequins: la diversité. Virgil Abloh a tenu à ce que soit représenté le maximum d’origines possible. Il a d’ailleurs réalisé une carte avec les origines des parents de chacun des mannequins défilant ce jour-là.

AFP PHOTO / BERTRAND GUAY

Un luxe dans lequel tout le monde peut se reconnaître, nous en sommes loin mais purée que ces premiers pas font du bien!!!

Je vais commencer par le prêt-à-porter qui ne m’a pas particulièrement surprise. A quelques pièces près, la veste aux multi-poches 3D notamment, c’était du Virgil Abloh dans le texte.

Veste multi-poches Louis Vuitton

Lignes géométriques à l’obsession, les proportions sont parfaites.

@numero.com

J’ai d’ailleurs souri à la vue des nombreux t-shirts en repensant à une interview du créateur dans laquelle il déplorait les coupes des t-shirts Homme qu’il trouvait alors trop petits. Cette quasi obsession pour la  juste proportion se ressent.

@numero.com

@fashionnetwork

Comme je disais aux filles, selon moi, cette première collection d’accessoires est un moment fort au même titre que l’absence de sac lors du premier défilé femme de Marc Jacobs ou plus récemment la collaboration avec Supreme. Le travail de formes nouvelles, l’apport sur les modèles iconiques du malletier, je suis subjuguée.

@hypebeast

Cette collection est exceptionnelle. Le créateur s’est surpassé.

@Louis Vuitton

Les sacs habillent au même titre que les vêtements quasiment.

@Louis Vuitton

Je suis encore sans voix devant ce Steamer bag en cuir embossé du monogramme.

steamer bag? @Louis Vuitton

Ces keepall revisités en fourrure avec la bandoulière en chaîne ou encore en cuir argenté qui n’est pas sans rappeler la collection miroir de Marc Jacobs pour une collection femme il y a quelques années.

Keepall Louis Vuitton @numero.com

Essai transformé pour la maroquinerie, on attend maintenant  l’arrivée de ces pièces en magasin.

@Louis Vuitton

N’oubliez pas: pensez, appliquez, modez.

 

C. - Rédactrice Mode

Je suis pétrie d'art et de mode depuis plus de 10 ans maintenant ! J'estime que la mode est bien plus que ce qu'elle peut paraître. J'en fais un outil d'acceptation de soi au travers des looks et relookings que je propose sur Le Club des Cotonettes ! Aider les autres à se révéler à travers leur style ? Mon but ultime.

Pas encore de commentaires

Les commentaires ne sont pas autorisés