Lectures : Ma bibliothèque virtuelle

J’avais commencé à écrire cet article il y a quelques mois déjà pour vous parler des magazines féminins que j’achetais dans les aéroports et que je lisais dans l’avion. J’ai perdu l’habitude de m’arrêter dans les kiosques à journaux faute de temps et surtout parce que c’est plus simple pour moi d’embarquer ma bibliothèque dans mon téléphone.

club-des-cotonettes_vadrouilles_5-applis-urbaines-utiles-au-quotidien-Paris

Ma dealeuse de lecture

Ce n’est pas nouveau, en fait. J’ai quasiment toujours eu ma lecture dans mon téléphone et surtout j’ai souvent partagé cette lecture avec Mymou. Je vous ai déjà dit qu’elle est ma dealeuse comprenez « chef de notre iFamily » et donc que je peux me servir dans sa bibliothèque. Depuis que mon téléphone principal est un Android je suis en manque. J’utilise moins d’applications, je n’ai plus le même mode de vie. Mymou a réussi à changer la donne avec la phrase « C’est disponible pour Android », elle a donné un coup de fouet a ma relation avec mon téléphone.

Kindle ou la rencontre imprévue

J’ai téléchargé une application que je m’étais jurée de ne jamais avoir dans mon téléphone : Kindle. Je vous explique je n’ai jamais eu besoin de bibliothèque virtuelle et quand j’en ai eu une, elle a comblé mes désirs. Ma vie d’amoureuse des mots étaient très bien avec ibooks et les livres papier. Pas besoin de ce triste univers noir et jaune. Pourtant lorsque Mymou nous a dit auteure nigériane, histoires d’amour, Lagos, plusieurs tomes … j’ai couru télécharger Kindle, puisque tous mes devices de la marque à la pomme sont éteints en ce moment. Et la cerise sur le gâteau, tous les ebooks du Club des Cotonettes sont disponibles sur Kindle.

Kiru Taye : la trilogie des frères Essien

Les frères Essien sont les personnages principaux des romans de Kiru Taye que Mymou nous a fait découvrir. Mes amies et moi nous avons chacune son préféré. A travers les frères Essien ce sont les hommes africains, nigérians que Kiru Taye dépeint. Fiers, forts, attentionnés mais pas forcément romantiques, droits et surtout obstinés. J’ai reconnu beaucoup de mes proches. Mon coeur balance entre les 2 aînés, je me suis reconnue dans leurs compagnes d’ailleurs. Amatrice de romans de ce genre je n’en avais pas encore lu d’une auteure africaine. Les histoires dans les arlequins ne se déroulent jamais en Afrique, vous comprenez mon plaisir à en retrouver. Les us, les références, certaines scènes même me nous sont familières. J’ai été conquise dès le premier tome de la trilogie sur les frères Essien et je dévore tous les livres de l’auteure l’un après l’autre depuis.

Ce qu’en a pensé le Club des Cotonettes

 » Je suis amoureuse des romans de Kiru » – Mymou
 » J’ai mes livres dans mes téléphones, mais je n’avais plus de batterie » – C de Leen à Marrakech avec sa bibliothèque

L’auteure a les félicitations des membres du Club qui ont lu ses livres !

PS : En parlant de Kindlele petit guide de la chaussure concocté par C. de Leen fait partie de ma bibliothèque j’espère de la votre aussi 😉

S. - Rédactrice Lifestyle

Après avoir vadrouillé dans les rues parisiennes je suis de retour en Afrique. Ce qui fait de moi une "Repat" (personne ayant vécu à l'étranger et de retour dans son pays d'origine) ! C'est maintenant à Douala, Lagos et toutes les villes d'Afrique que je vous emmène en balade. Curieuse et un brin aventurière, la nailista que je suis partagera avec vous toutes ses découvertes : les gourmandes, les virtuelles et celles de la "vraie vie".

Pas encore de commentaire

Les commentaires ne sont pas autorisés