La confiance en soi

Je vous parle tous les jours de l’importance de se connaitre, c’est une règle importante mais j’oublie souvent la base: la confiance en soi.

Trois mots, a priori inoffensifs mais tellement lourds de sens. En ce qui me concerne il m’aura fallu du temps, des années, pour me réconcilier avec mon corps. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours bataillé avec lui : trop petite, trop mince, trop plate… rien chez moi ne trouvait grâce à mes yeux. Il faut dire que les modèles que l’on nous servait la télé et dans les magazines n’ont pas aidés.

photo prise ici
photo prise ici

Le temps et la maturité ont changé cet état de fait. En effet, en grandissant, on réalise que ce que l’on voit sur papier glacé n’est pas un reflet « fidèle » de la réalité. On regarde plus près de soi mais surtout EN soi. Je suis à présent persuadée que la clé de la confiance réside en nous même et dans l’acceptation. Difficile d’accepter ce que l’on en comprend pas ou qu’on ne connait pas non?

photo prise ici
photo prise ici

Plus que le temps, je dois admettre que l’influence de mes proches a joué un rôle prépondérant. Chacun d’eux, à sa manière,  m’a aidée et accompagnée dans ce long et tortueux voyage qui conduit à l’acceptation de soi pour atteindre le graal: la confiance.

Petite, j’ai toujours regardé maman et ma grande sœur avec admiration. C’est simple je voulais être comme elles. Les principes et les valeurs qui régissent ma vie aujourd’hui viennent de ces deux femmes, fortes, aimantes, compatissantes, qui n’ont jamais eu peur de montrer ce que la majorité considère comme des faiblesses (bon j’ai raté cette partie du cours hein Mymou 😉 mais j’apprends encore nobody’s perfect ). Elles m’ont pétrie d’un amour inconditionnel qui vous donne ce sentiment de plénitude et de liberté que je ne peux décrire. Je sais juste que leur regard sur moi me fait toujours un bien fou. Le genre qui vous fait déplacer des montagnes et faire ce que vous pensez être juste parce qu’elles vous soutiendront toujours.

 Si j’avais déjà les bases, c’est au contact de mes amis, en les observant que j’ai pu me « libérer ». Trouver la force et le courage d’être moi, juste moi (parce que oui il en faut).  II m’a d’ailleurs fallu du temps, beaucoup de temps pour me faire des amis, pour apprendre à m’ouvrir aux autres, à faire confiance (il m’est encore difficile d’intégrer des personnes dans le cercle de mes intimes)…                                                         J’ai la chance d’être entourée par des personnes formidables qui m’ont aidées dans ma quête de moi. A leur contact, on les regardant évoluer, grâce à leurs encouragements ou à leurs coups de pieds où il faut (toujours quand il fallait), j’ai construit cette foi inébranlable en moi.

Il n’est pas aisé de résumer en quelques mots ce qu’elles m’ont apportées, aussi, Je compte sur vous pour pardonner ma maladresse et… Et mon émotion (non je ne suis pas doue du tout).

Comment ne pas être touchée et influencée par la force et le courage de Mymou et L.? Je pourrai écrire un livre sur elles tant il y a à en dire. L. est tellement sure d’elle, attention pas arrogante. De tous,  c’est celle qui se connait le mieux et qui s’accepte et s’assume « flaws and all » sans jamais se mentir.

afromangocie

Mymou? je n’avais pas encore rencontré de personne aussi déterminée et butée. Son exigence envers elle même m’a toujours laissée sans voix. Ce petit bout de femme m’émeut tous les jours (et Dieu sait qu’il en faut) par sa détermination, sa force et sa fragilité (oui c’est contradictoire à priori mais elle réussit à équilibrer tout ça. Allez savoir comment?).

lady in red lafemme en rouge maquillage femme noire smokey eye makeup forever ultra HD

La gentillesse de mes deux bébés m’a aidé à comprendre qu’avoir le cœur sur la main n’était pas une faiblesse mais une force. La capacité de S. à tout traverser avec le sourire et celle de K. à toujours se relever quoiqu’il arrive en sont la preuve. En réalité ce sont de vrais forces de la nature.

Avec Nuby, moi qui me cachait beaucoup derrière les apparences, les histoires drôles et abracadabrantes, j’ai appris la force du silence, la vacuité des apparences. En un regard elle a su lire en moi, comme j’ai pu lire en elle et… quel beau voyage!

beyonce_formation_makeup_inspiration_2

Je ne peux tous les citer ici mais ils sont nombreux ceux qui m’inspirent tous les jours et m’ont aidé à trouver celle que je suis et à l’assumer  ( mon acolyte M., G., Chou’ ma sita, babe…).

c de leen black and white self confident
photo prise ici

Tout ceci pour vous rappeler l’importance de l’acceptation de soi et de l’amour. La mode c’est aussi ça.

Rien ne vous rend plus belle que de vous sentir belle.

N’oubliez pas, pensez, appliquez, modez.

 

C. - Rédactrice Mode

Je suis pétrie d'art et de mode depuis plus de 10 ans maintenant ! J'estime que la mode est bien plus que ce qu'elle peut paraître. J'en fais un outil d'acceptation de soi au travers des looks et relookings que je propose sur Le Club des Cotonettes ! Aider les autres à se révéler à travers leur style ? Mon but ultime.

6 Commentaires
  1. Super post ! A la fois bossant et touchant. Je suis encore sur la route la confiance totale en soi mais j’ai le bonheur de pouvoir regarder moi et me dire « Quel beau chemin parcourus ! ».
    C’est beau de reconnaitre que cet acquis est aussi et surtout grâce aux âmes qui nous entourent.

    Love

  2. Amen! Tout est dit.
    Je suis entièrement d’accord avec le passage sur l’influence des proches. Dans mon cas de figure, ça a été ma mère. Ses mots à mon égard tout au long de ma vie ont joué et continue de jouer un rôle essentiel. Je suis profondément, intimement persuadée d’être une belle personne. Quand bien même les autres me feraient croire le contraire, ça ne m’atteint pas car je sais ce que je vaux. Il ne faut pas y voir de l’arrogance ou de la condescendance car beaucoup estiment que dès lors que tu es sure de toi alors tu es hautaine.

    Bien évidemment, tout n’est pas toujours tout rose. On passe par des épreuves mais on les surmonte par la force du caractère! On se relève toujours et repartons de plus belle.

    1. Je n’aurai pas mieux dit. On ne le dit pas assez mais la réponse est aussi dans l’amour. J’ai déjà accepté mon statut d’hautaine et je m’en porte très bien parce qu’à défaut de na pas toujours savoir en cas de doute ou devant ce genre de jugement, je SAIS ce que je ne suis pas et ça,ça me permet d’avancer.
      Merci d’être passée nous voir et d’avoir pris le temps de me lire. Cela a été un réel plaisir de te lire à mon tour.
      Gros bisous.

Laissez une réponse

Your email address will not be published.