Etre une femme noire active en 2018: faire face au plafond de verre

faire face au plafond de verre dans le monde du travail quand on est une femme noire / facing the glass ceiling as a black woman

« Dites les filles, vous avez l’impression d’avoir été confrontée au plafond de verre dans votre boulot ? »

Tout est parti d’une question, cette question-là, pour que nous fassions chacune une introspection douloureuse sur nos vies et nos carrières respectives et que nous nous mettions à en parler et à partager chacune nos expériences.

Nous nous sommes alors rendues compte que oui, au final nous avons toutes vécu au moins une fois cette imposture. Ce moment où on vous fait bien comprendre que malgré vos capacités, malgré vos compétences… vous êtes une femme et de surcroît une Femme Noire.

Quand votre couleur de peau prend le pas sur vos diplômes

Je suis une jeune femme qui a toujours tiré un malin plaisir à faire des études. Cela a toujours été ce qu’on attendait de moi. Mon père n’a jamais voulu que je sois la parfaite femme d’intérieur ou que je joue moins que les garçons. Mon père voulait que j’ai une tête bien faite et je me suis attelée à le rendre fier. Cela a été le cas jusqu’à ce que ces trois dernières années, on m’explique à force d’exemples fallacieux, que je ne pouvais changer de métier et surtout que je n’avais pas le droit de prétendre à plus en terme de salaire.

J’ai effectué une petite recherche auprès de mes co-promotionnaires pour me rendre compte que: à diplômes égaux, compétences égales et missions similaires, je ne me rapprochais même pas de la moyenne basse des salaires. Et ce, même lorsque je me comparais uniquement à d’autres femmes.

Et cette volonté de me maintenir à ce poste que je n’aimais guère, bien qu’étant excellente à mon poste, ne se justifiait en rien. J’ai eu la confirmation que je me heurtais à ce plafond de verre dans ma carrière lorsque j’ai clairement demandé à mes ingénieurs d’affaires : « que dois-je faire pour obtenir le type de mission que je veux? » et qu’ils ont mis des mois à me répondre que je devrais passer une formation car je n’étais pas, selon eux, assez compétente dans le domaine voulu. J’ai validé ladite formation en l’espace de quelques jours et malgré cela, je n’étais toujours pas prioritaire sur les entretiens aux missions que je voulais. Pire, je n’y étais même pas présentée.

J’ai démissionné.

Mymou

faire face au plafond de verre dans le monde du travail quand on est une femme noire / facing the glass ceiling as a black woman

Quand votre couleur de peau se mêle à l’administratif

Noire ? Dans le luxe ? Oui mais pas trop. Oui mais policée. « Oh ça va t’es pas trop Noire Noire toi », « tu n’as absolument pas d’accent c’est fou ».

J’ai effectué, il y a des années déjà, mon entrée dans le milieu du luxe. La mode c’est mon truc et je m’y sens bien, je me sens à l’aise. Mais, lorsque je suis entrée dans le luxe, j’en ai entendu des belles et des pas mûres. Les pires ? Ce poste que j’ai obtenu et qui avait visiblement choqué une directrice de boutique. Elle ne s’est pas empêchée de lâcher un « il n’y en a pas beaucoup des comme vous à ce type de postes »
Des comme moi ? Qu’est ce que c’est exactement ? « Mais bon c’est compréhensible, vous n’êtes pas très foncée ».

J’ai déjà, comme beaucoup, subi à plusieurs reprises des remarques racistes, mais c’était bien la première fois que dans le cadre de mon travail, je comprenais que je n’irai pas plus haut. J’ai beau être claire de peau pour une Femme Noire, je suis Noire. Je suis restée deux ans à ce poste et mon pressentiment s’est confirmé lorsqu’il a fallu passer à l’étape supérieure et que l’on m’a clairement annoncé qu’on ne pouvait m’attribuer le statut de cadre… mais que j’avais bien sûr tous les avantages allant avec le poste. Ce n’était qu’un détail administratif, mais c’était le détail de trop.

Je suis partie dans une autre maison où mon statut est reconnu et mon travail est rempli de défis.

C.

Quand ce sont des femmes qui vous empêchent d’avancer

« On ne parle pas assez du plafond maintenu par des femmes sur d’autres femmes ».

Tout au long de ma carrière je n’ai eu que des femmes comme responsables / managers. Et si j’ai toujours travaillé sans trop me poser des questions, dernièrement je me suis heurtée à plusieurs incohérences. Lorsque, à plage horaire supérieure, à grosseur du portefeuille client supérieure et à travail abattu supérieur, on m’a expliqué, pas une fois, pas deux fois mais à trois reprises (trois années) consécutives que je toucherai une prime beaucoup moins importante que celle de mes collègues, il n’était plus question de discrimination liée au genre mais bien liée à ma race: Noire.

J’ai démissionné et je suis bien mieux ailleurs.

Lydvina.

 

J’étais en période de stage prolongée, on m’avait fait miroiter une embauche à la clé. Puis arrive la réorganisation des équipes et je me retrouve avec deux nouvelles responsables: deux femmes. Elles m’ont rendu la vie impossible, m’empêchant d’apprendre (ce à quoi sert un stage) et de surcroît d’évoluer. Je n’avais pour seul tort dans une équipe essentiellement féminine, que le fait  d’être Noire: la seule Noire au final. Je suis partie avant la fin du stage sans me retourner.

S.

faire face au plafond de verre dans le monde du travail quand on est une femme noire / facing the glass ceiling as a black woman

 

Les conseils du Club des Cotonettes face au plafond de verre

Soyez honnête envers vous et extrêmement objective. Lorsqu’il est question de déterminer si vous faites face au plafond de verre et pourquoi, il n’est pas question de vous apitoyer sur votre sort ou de vous trouver des excuses. Analysez chaque situation de manière objective et soumettez-les à des proches ayant la tête suffisamment froide pour ne pas basculer dans l’émotionnel. Essayez de trouver dans un premier temps des solutions professionnelles face aux objections qui vous sont opposées.

Ne cessez jamais de croire en vous. Vous êtes forte et intelligente. Et oui vous ne pouvez pas tout savoir, il faudra sans cesse vous former, vous cultiver sur différents sujets. Restez curieuse afin de pouvoir avancer dans votre carrière.

Partez si vous n’êtes pas appréciée à votre juste valeur, si votre travail n’est pas mis en avant, si vous estimez ne pas être payée comme il se doit, si vous avez remonté le point sans cesse, en évaluation individuelle et/ou collective sans voir de réelle évolution. Mettez votre CV à jour, postulez, trouvez un nouvel emploi et démissionnez (dans cet ordre).

Si la situation a un impact important sur votre confiance en vous et votre habilité à évoluer dans le milieu de l’entreprise, n’hésitez pas à prendre contact avec des plateformes comme NkaliWorks qui a pour mission de booster les femmes racisées dans le monde du travail.

Mymou - Rédactrice Beauté

En amoureuse du cheveu crépu et naturel, je partage astuces, conseils et bons plans depuis 8 ans maintenant. Je suis une flemmarde confirmée qui raffole de coiffures ! D'ailleurs, mes tutoriels sur YouTube (Mymou: http://bit.ly/2fD1wcM ) rencontrent un franc succès car ils sont faciles à reproduire.

Pas encore de commentaires

Les commentaires ne sont pas autorisés