Passion: L’art de la tresse « Africaine »

Avec ou sans rajouts, les tresses ou encore nattes collées ou renversées (Cameroun) je les réalise depuis toute petite. C’est une des rares passions que je me souviens avoir depuis ma tendre enfance. Il y avait coiffer et lire mes livres….

Moi 3 ans peigne à queue et poupée en mains.

Je faisais partie des petites filles dont les poupées étaient chauves au bout de trois jours parce que je les coiffais et décoiffais à X reprises jusqu’à obtenir l’exacte rendu que j’avais vu au salon de coiffure ou à la TV.

Je me rappelle encore du regard de ma mère fascinée parce qu’à 7 ans j’essayais d’installer une ligne de tissage (que j’avais fabriqué moi même )  sur la tête de ma poupée oui oui avec aiguille et fil s’il vous plait.

J’ai toujours été très manuelle, et lorsque j’étais étudiante et que les fins de mois se faisaient un peu dures (c’est toujours le cas bien que je sois Cadre *smiley qui lève les yeux en l’air*), les tresses africaines m’ont énormément aidée. Rastas, renversées, passe mèches et autres tresses que je réalisais pour des copines, des inconnues, des abonnées, les enfants de ma famille et autres… je me suis toujours fais un plaisir de voir la personne repartir de chez moi en étant heureuse.

Puis j’ai abandonné. Comme ça du jour au lendemain mon corps m’a lâchée, j’étais épuisée, j’ai vécu des moment difficiles, peu importe j’avais toujours une excuse pour ne plus coiffer. Même les crochet braids sur lesquels je n’arrête pas de me perfectionner j’ai laissé tomber. Je suis devenue une épave un véritable mollusque.

Du coup j’ai fait une pause… quasiment 4 mois, j’ai bloqué la plateforme de réservation j’étais OUT! J’ai pris du temps pour moi j’ai arrêté de coiffer même mes propres cheveux. Oui oui demandez vous qu’elle est la dernière fois que vous m’avez vu vous proposer un tuto coiffure? Voila vous avez désormais la réponse.  J’ai aussi lu ici un article de Lea, qui disait en substance que tout ce que vous aimez ne doit pas forcément devenir votre source de revenus. Car oui j’ai envisagé quelque temps un soupçon de secondes d’en faire mon métier principal… et puis au final non.

J’ai pris le temps de me recentrer sur moi, ma vie, mes projets etc…. ET au détour d’un compte instagram ça m’a repris, j’avais envie de tresser, pas juste installer des extensions, mais refaire des modèles, des lignes des motifs et autres. La véritable tresses/natte ça me démangeait littéralement.

Du coup j’ai harcelé mes amies, et Karellou s’est prêtée au jeu. Christelle sera la prochaine, lyly venant de lancer ses locks n’y aura pas droit…. Mais ce n’est que partie remise.

tresses africaines style
Photo prise sur le Blog de Karellou ICI

J’ai décidé également de remettre cela au gout du jour et je propose désormais une prestation « nattes collées ». Je ne la réaliserai pas tout le temps (pour éviter de me lasser), 1 ou deux weekends par mois maximum. Comment ça marche ? Soit vous avez déjà un modèle de tresses en tête et nous le reproduisons, soit vous me laissez improviser et vous faire plaisir.

C’est dans ces moments que les longs cheveux de Damien, mon binôme en DUT me manquent. Parce que les sessions tresses dans un coin de la cafette à l’IUT d’Ivry étaient mémorables, il est sans aucun doute une des personnes que j’ai les plus coiffée entre 2006 et 2008. Aujourd’hui c’est un mari et papa respectable qui s’est coupé les cheveux (j’en avais pleuré quand il les avait coupés). Bi si jamais tu passes par ici …. tu sauras que tes cheveux sont forts regrettés. <3

tresses écailles vieille de de deux semaines sur Lyly
Grosses tresses écailles vieilles de de deux semaines sur Lyly

Tout ça pour dire qu’il existe une multitude de tresses dites Africaines, en plus des Rastas et des vanilles  qui sont les plus communes, Les renversées (ou nattes collée en dehors), les crochet (nattes collées en dedans), les passe laisse, les « feeding braids) etc…. Il y a de quoi sublimer les femmes et je vais m’y remettre et sublimer toutes celles qui me confieront leurs jolis cheveux. Je ne sais pas toutes les réaliser mais je m’entraîne tous les jours encore et encore et encore.

Si jamais vous souhaitez vous laisser sublimer par mes mains… N’hésitez pas à prendre rendez vous ICI .

 

 

PS: Ne me demandez surtout pas pourquoi je n’ai pas fait de la coiffure mon métier des le début. Je vous rappelle que j’ai des parents Africains…. en gros chez nous on va à l’école apprendre un métier… et NON la coiffure n’en est pas un…. Je sais que mon père aujourd’hui sans doute en rigolerait mais le poids des responsabilités de l’exemple à donner quand on est l’ainée…. bref ça se passe de commentaires.

Mymou De Moha

Passionnée par la mise en beauté du cheveux depuis toute jeune, mon retour au naturel m'a fait découvrir une étendue de choses sur le cheveux crépu naturel que je partage avec vous aujourd'hui.

1 Comment
  1. J’ai hâte!!!!!!!!!!!
    Ça me Manque tes mains sur mes cheveux. Oui je viens de prendre ta place sur le banc de la flemme des cheveux; Mais Plus que tout tu sais toujours comment faire pour que je satisfaite de ma coiffure. Alors j’arrive.

Laisser un commentaire