Rencontre: Inna Modja

inna modja recontre

 

La semaine dernière comme plusieurs blogueuses, et journalistes, nous avons été invités par la marque Mizani de Loréal à rencontrer Inna Modja au Burgundy Hotel. Pour ceux et celles qui ne la connaissent pas, Inna Modja est une jeune artiste française d’origine Malienne ayant grandi entre le Ghana et le Mali.

Inna je l’ai rencontrée à plusieurs reprises, de ce fait je savais qu’elle est assez accessible, mais lorsqu’elle m’a dit « Mymou mais je te connais je regarde les vidéos » j’étais scotchée.

Ce vendredi, ce n’est pas tant l’artiste (son prochain album est prévu pour Février 2015) que je voulais que nous rencontrions les filles, mais plutôt la femme derrière l’artiste. Alors voici une retranscription de notre entretien qui s’est étiré tellement nous avons rigolé.

inna modja recontre

Cela fait maintenant quatre ans qu’elle est égérie de Mizani, et lorsque je lui demande de me parler de sa routine capillaire voici ce qu’elle me répond: « Quand je suis en tournée, je fais des tissages. c’est bien plus simple et ça me permet de me focaliser sur autre chose après les concerts, mais surtout d’éviter de prendre soin de mes cheveux à la va vite ». Inna me révèle avoir été naturelle pratiquement toute sa vie, elle s’est défrisée les cheveux deux fois, « la première à 16/17 ans parce qu’elle essayait de changer de look, et une autre fois à 21ans au cours d’un défilé ». Inna m’avoue ne pas comprendre le clivage entre les naturelles et les défrisées, pour elle nous avons été toute défrisées à un moment donné et nous ne nous en sentions pas moins femmes, et de toutes les façons cela reste un choix personnel qui ne devrait pas permettre à certains d’être jugées.

Son rituel d’entretien c’est une fois par semaine un shampoing, en ayant appliqué un bain d’huile avant, comme elle fait du sport elle  réalise deux cowash dans la semaine. Elle les démêle aux doigts régulièrement, et lorsqu’elle porte un tissage elle lave ses cheveux mais en faisant TRES attention à ce qu’ils sèchent bien.

 

inna modja recontre

En ce qui concerne la pousse du cheveux, pour elle il n’existe pas de produits miracles, mais le secret c’est surtout la patience et le temps qu’on prête à ses cheveux pour les faire pousser. Alors les filles il faut oublier la légende vivante du produit miracle qui fait pousser le cheveux et qui nous fait dépenser tellement d’argent.

 

 

inna modja recontre

Coté beauté Inna m’avoue en rigolant qu’elle est une « obsédée » du nettoyage de la peau. Elle fait très attention à se démaquiller le soir avant d’aller dormir, ainsi que le matin au réveil. Pour elle le maquillage est supposé embellir et non pas camoufler. Son produit fétiche pour les personnes ayant la peau du corps très sèche: NUXE le gel douche corps et visage, qui lui permet d’éviter la peau qui tire même avec le calcaire de Paris. Elle nourrit sa peau avec les produits de La Roche Posay et Estederm. Elle nous recommande d’ailleurs le Spa Estederm (Bonne adresse à tester les filles celles qui connaissent déjà je veux bien vos avis).

Elle nous révèle son astuce bonne mine:  Un masque qu’elle confectionne elle meme:

Hénné+Eau+Huile de Germe de Blé

à appliquer sur la peau, ce masque donne une coloration pigmentée à la peau et donne bonne mine.

Elle me raconte aussi que de son enfance au Ghana elle garde la culture des tresses au fil, et qu’elle était tellement énervée quand elle se faisaient charrier par ses frères qui la surnommaient « Mamadou et Bineta »** lorsque la tresseuse avait oublié de replier les tresses et qu’elle avait donc des sortes d’antennes sur les cheveux (toutes celle ayant grandi en Afrique Centrale se reconnaitront dans cette image). Mais elle garde également un magnifique souvenir: la coquetterie des femmes qui se coiffaient toutes les semaines et qui étaient toujours bien apprêtées elle a d’ailleurs une expression bien à elle pour décrire ces dames, expression qu’elle reprend de son frère « avoir le Swagg de la Grande Dame« .

De son coté Peulh  elle retient l’importance du cheveux, et du fait de le valoriser par les tresses, elle estime (comme moi d’ailleurs) que le fait de tresser est un art.

En tant qu’adulte elle estime avoir confiance en elle et ne pas complexer parce que ses parents très tôt dans sa jeunesse lui ont inculqué « le fait qu’elle était belle, que ce qu’elle avait était très bien ». Pour elle c’est donc une bénédiction de ne pas être standard de ne pas chercher à être similaire à tout le monde.

De ce qu’elle pense du marché de la cosmétique, elle est extrêmement fière du « risque » que Mizani a pris en la choisissant elle une femme noire, pas forcément claire de peaux en tant qu’égérie. elle espère que les choses continueront d’avancer surtout en France. Elle admire le succès Lupita chez Lancôme qui elle pense fera changer la vie de beaucoup de petites filles, l’image qu’elles pourront avoir surtout celles qui grandissent dans les pays occidentaux.

 

Au final, Inna est une jeune Femme bien dans sa peau et une Cotonette comme nous toutes d’ailleurs elle nous fait un coucou  en video:

 

Merci à Mizani de m’avoir invitéen et Merci à Inna, car bien que j’ai été la dernière à passer et qu’elle ait eu une journée surchargée, elle a gardé le sourire jusqu’au bout.

** Mamadou et Bineta sont les personnages d’un livre éducatif utilisé à l’école primaire dans plusieurs pays d’Afrique noire.

Mymou - Rédactrice Beauté

En amoureuse du cheveu crépu et naturel, je partage astuces, conseils et bons plans depuis 8 ans maintenant. Je suis une flemmarde confirmée qui raffole de coiffures ! D'ailleurs, mes tutoriels sur YouTube (Mymou: http://bit.ly/2fD1wcM ) rencontrent un franc succès car ils sont faciles à reproduire.

6 Comments
  1. Coucou Mymou,

    Je viens d’emménager en région parisienne et je souhaite avoir une bonne adresse de coiffeuse parce que je n’ai pas confiance. Une coiffeuse de préférence qui maîtrise les cheveux afro et qui saura me tresser sans serrer, sans faire mal, et en hydratant. A la limite si tu tresses franchement je veux bien m’en remettre à tes mains expertes. En plus je rêve d’avoir des fausses locks comme les tiennes mais je suis nulle de mes dix doigts. Et surtout je n’y connais rien aux types de rajouts à utiliser, c’était une amie qui se chargeait de tout me prendre quand j’étais sur bordeaux.

    Bisous et bonne continuation pour ton blog!

    1. Coucou Emma si tu cherches une coiffeuse pour des tresses, je n’en ai pas à te recommander malheureusement car je fais tout , toute seule. Oui je coiffe. Mais je n’ai pas encore repris. N’hésite pas à m’envoyer un mail si jamais tu souhaites fixer un rendez vous pour les locks notamment. mymou@cotton-hairy-club.fr
      Belle fin de journée à toi

  2. Coucou mymou,
    Je voudrais savoir si tu as déja testé la gamme afro des produits mizani? si oui qu’est ce que t’en pense? Si non, pourquoi? j’ai jamais vue de revue des youtubeuses aux cheveux naturels sur les produits mizani,
    Merci et bon courage.

  3. Oh la la ! Cet interview m’a beaucoup plu ! Inna Modja est vraiment une personne formidable ! Et elle regarde tes vidéos Mimou !!! Mais c’est trop formidable ! Elle est ouverte, bosseuse et magnifique, j’ai vraiment une bonne image de cette femme et de cette artiste !

    BlackandFashion

Laisser un commentaire