J’ai découvert Istanbul

Il y a deux semaines je me suis envolée pour Istanbul, à peine arrivée j’ai reçu tout un tas de messages paniqués de mes abonnés en substance ça donnait « mais qu’est ce que tu fais la bas ? » « t’as pas peur ? » « avec tout ce qui s’y passe mais tu es folle! »

Plus que jamais avec les événements qui se sont encore déroulés cette semaine j’avais besoin de partager ce voyage avec vous. Non pour vous dire que je suis folle, mais pour vous inciter à analyser la multitude d’informations qui nous sont fournies par les médias tous les jours et à apprendre à vous faire votre opinion.

ALors oui il y a eu des attentats (comme dans toutes les grandes capitales ces dernières années  dont Paris) et je dirai un début de guerre en Turquie néanmoins la situation dans le pays (en tout cas à Istanbul ) n’est pas digne d’un front de bataille; bien au contraire.

Je suis partie à Istanbul pour voir mon bébé. Le premier, mon frère, trois ans qu’il y fait ses études et trois années ou je n’avais trouvé ni le temps ni les moyens d’aller découvrir son nouveau chez lui et c’est désormais chose faite.

En partant, je ne savais à quoi m’attendre mais s’il y a bien une chose que j’essaie d’éviter c’est de partir avec tout un tas de clichés dans la tète. Je me suis donc rendue dans cette jolie cité cosmopolite de 22 millions (oui vous avez bien lu) , 22 millions d’habitants et j’y ai découvert une ville, un joyau que j’ai adoré.

Istanbul est séparée en deux par le détroit du Bosphore, ce qui donne à cette ville un aspect plutôt particulier, une partie est située sur le continent européen et l’autre partie sur le continent asiatique. c’est fou non ? 20 minutes de Ferry et ça y est on est en Asie.

Je suis un enfant de l’eau alors forcément moi… une ville avec vue sur la plage/la mer / La rivière et il n’en faut pas plus pour me séduire. Mais ce qui m’a marquée à Istanbul c’est surtout ce mélange d’ancien et de moderne; Istanbul = Douala en plus moderne/ plus developpée .  le quartier de Beçiktas et ses affichages de panneaux publicitaires sauvages, le centre ville et son trafic dense aux heures de pointes il vaut mieux marcher à pieds qu’emprunter un bus ou un taxi, le code de la route mi respecté mi bafoué…. Oui j’ai eu le sentiment de me retrouver dans mon Douala à moi. Mais un douala avec d’immenses centres commerciaux dignes des plus grandes capitales européennes. D’ailleurs j’y ai retrouvé tous mes amis: Zara, mango, H&M, Victoria secret mais aussi Mac Do KFC et Burger King, nul besoin de vous dire qu’il y a un starbucks à tous les coins de rue.

La jeunesse rigole et s’amuse dans les cafés et autres pubs, les amoureux se tiennent par la main et se glissent même des baisers dans la rue. Je ne me suis pas aventurée dans le quartier « africain » d’Istanbul par manque de temps et du coup dans les autres quartiers… nous avons très souvent avec mon frère et son ami été les seuls noirs de la place. Ce n’est pas que ça me dérange, pas du tout mais ce qui m’a gênée et même énervée (quand c’est arrivé une seconde fois) c’est le fait que des touristes aient voulu que je pose pour des photos avec eux. C’est d’ailleurs l’objet de mon vlog 2.

La chaleur des commerçants, qui sont très accueillants , vous demandent d’ou vous venez, veulent vous faire goûter à tout (le vendeur de Loukoums au Grand Bazaar m’a fait goûter à TOUS ses loukoums pour que je puisse faire mon choix)  , la beauté de l’architecture… il y en a des choses à découvrir à Istanbul et je n’ai pas pu tout faire.

J’ai déjà pu monter 2 vidéos vlogs dans lesquelles j’espère vous pourrez voir à travers mes yeux cette jolie ville.

J’ai encore pas mal de fichiers vidéos mais surtout photos que je partagerai aussi au fur et à mesure dans cet article, n’hésitez donc pas à venir le relire régulièrement.

Dans tous les cas, voyagez autant que vous le pouvez, vous ne le regretterez pas.

Par contre, si c’est en Turquie que vous souhaitez vous rendre, je vous recommande vivement d’avoir quelqu’un sur place qui parle la langue ou en tout cas d’avoir un tres bon traducteur dans le style google translate car personne (à part les marchands de tapis) ne parle français, et  très peu de personnes parlent l’anglais couramment.

Vlog 1: Arrivée et premiers pas dans la ville

Vlog 2: ma seconde journée, je ne voulais faire qu’une chose manger tout ce que je voyais au programme, manger et visite de la mosquée bleue

 

D’autres photos de la ville

Mymou - Rédactrice Beauté

En amoureuse du cheveu crépu et naturel, je partage astuces, conseils et bons plans depuis 8 ans maintenant. Je suis une flemmarde confirmée qui raffole de coiffures ! D'ailleurs, mes tutoriels sur YouTube (Mymou: http://bit.ly/2fD1wcM ) rencontrent un franc succès car ils sont faciles à reproduire.

Pas encore de commentaire

Laissez une réponse

Your email address will not be published.