MA COUPE MENSTRUELLE – CRASH TEST

Parler de menstrues est encore dans beaucoup de sociétés un sujet tabou, pourtant on a la liberté de parler de choses beaucoup plus trash dans les médias et même dans l’intimité de nos familles. Mais les règles c’est arggghh dé-gou-tsooon d’en parler. Eh bien aujourd’hui je souhaite en parler. Comme on dit chez moi  » souffrez de me lire » parce que c’est utile.

Les menstrues, les périodes, les règles, les ragnagna, la mer du nord rouge, les anglais (pourquoi les anglais je n’ai jamais compris)  plein d’appellations pour désigner un phénomène naturel  qui arrive dés l’âge de la puberté chez les filles (évidemment). Chaque mois à partir de la puberté, l’utérus se prépare à l’ovulation. Pour cela, il prépare un « nid douillet » en fabriquant davantage de muqueuses utérines appelées endomètres : c’est pour ça que nous avons nos règles.

J’ai eu mes règles, très tôt à onze ans je crois, je vivais au Cameroun et ma mère en Suisse à l’époque, je n’ai pas eu beaucoup d’explications sur le sujet si ce n’est le « tu deviens une femme » de ma tante. Je me souviendrai toute ma vie du jour où les ai eu pour la première fois, j’étais au Lycée Leclerc de Yaoundé, on s’était tant moqué de moi que je suis allée me réfugié à l’infirmerie en attendant que ma tante vienne ne faire sortir du lycée. Maman avait pris l’habitude de m’envoyer des serviettes « always » c’était la hype à l’époque, et depuis ces années j’utilise cette marque de serviettes hygiénique, de temps à autre j’utilisais des tampons notamment lorsque je devais porter une robe prés du corps.

 » je préfère ma serviette hygiénique à tous ces trucs sur le marché » 

Il y’a deux semaines au bureau après le fameux reportage sur les tampons diffusé sur France5 ( la vidéo n’est plus disponible sur le site.. ahem le lobby ? ), nous discutions des solutions qu’ont les femmes pour ne pas être moquées lors de leur période de menstruation parce-que dans certaines zones du monde toutes les femmes n’ont pas le même confort que nous. Mon amie @chouchoumpacko me disait encore il y’a quelques jours  » ici à coté de chez moi, des petites ne vont pas à l’école en période de règles car les parents n’ont pas d’argent pour acheter les serviettes, elles utilisent le pagne découpé » (ça se passe à Yaoundé Capitale du pays, nous somme en 2017).

Les solutions les moins toxiques que nous avons retenu sont : La traditionnelle serviette hygiénique et la coupe menstruelle qu’aucune d’entre nous n’avait testé jusqu’à lors. Etant la testeuse du bureau j’ai été à la pharmacie pour m’en procurer une.

La coupe menstruelle

La coupe est faite en silicone, j’ai choisi la plus petite taille malgré mon flux abondant car selon ma pharmacienne la grande est destinée aux femmes ayant déjà eu des enfants. J’ai opté pour la couleur rose/violet pour un brun de fun. Je ma la suis procurée trois jours avant mes règles pour m’y habituer parce que j’avais beaucoup d’interrogations sur le sujet et surtout pour voir comment mon vagin cohabite avec ce nouvel inconnu.

Son rôle : installée à l’entrée de votre vagin la cup va jouer un rôle de réservoir, elle va retenir le sang. Donc au lieu que le sang aille stagner dans votre serviette, et bien il reste dans votre cup, il suffit de la retirer et de la nettoyer.

Combien de temps vous pouvez la garder ?

Vous pouvez la porter durant 12 heures si votre flux est normal, si vous avez un flux abondant il est conseiller de la vider toute les 8 heures. Etant un psychopathe de la propreté du triangle, que ce soit la serviette ou la cup au bout de 2 heures je commence à m’inquiéter mais il n’y a pas de quoi car durant la nuit je ne la change pas et tout se passe bien. Oh aussi je pensais que je saignais beaucoup plus que ça tous les matins je me réveille en mode  » oh il n’ y a que ça, ce n’est même pas rempli » pourtant j’ai un flux assez important et j’ai la plus petite taille de cup.

Comment l’installer.

J’ai lu ( et testé ) pas mal d’informations sur la bonne manière de l’insérer le plus simple pour moi est de l’installer après la toilette intime (sous la bouche car il me faut de l’espace tu vois? ). Les deux techniques qui fonctionnent bien pour moi sont les suivantes:  La première consiste à la plier en deux pour faciliter l’insertion et la deuxième consiste à la plier en deux et former une espèce de « rose ». Une fois installée elle va se déployer er reprendre sa forme dans votre vagin.  Attention laissez le petit bout à l’extérieur pour le retirer plus facilement.

La cup tient dans la une main, ce n’est rien d’insurmontable … vous avez connu pire, ne faites pas les prudes.

Les points forts 

  • On ne la sens pas, c’était une de mes appréhensions, sentir que j’ai quelque chose entre les jambes, un peu comme avec le tampon, soyez rassurez.
  • La sensation de propreté, il faut le dire porter une serviette ce n’est pas très hygiénique. avec la cup on se sent libre et la peau de notre triangle n’est pas exposées à l’humidité comprimée dans la serviette hygiénique.
  • Elle est réutilisable des milliers de fois, il suffit de la garder dans la pochette en soie qui l’accompagne, et avant chaque utilisation il faut la désinfecter.

Les inconvénients 

Pour le moment qu’il y’en a quelques uns bien que je veille reste optimiste.

  • La cup est pratique lorsque je suis à la maison, bien qu’elle puisse se porter durant  plus de 6 heures, au bureau ce n’est juste pas envisageable, c’est un NO WAY direct. J’ai fait le test à la maison de la retirer dans les toilettes c’est la catastrophe. La seule manière pour moi de l’installer et de la retirer sans soucis c’est sous la douche car j’ai de l’espace … tu vois un le truc ou tu as besoin d’une photo ahahahh
  • Par mesure de sécurité je porte toujours un protège slip (c’est une habitude que je tiens de ma mère) et à raison bonjour les petits dégâts.
  • Le prix : 25 euros pour un bout de silicone, c’est exactement la réflexion que j’ai eu lorsque la pharmacienne m’a annoncé le prix. En réalité c’est un faux argument car il s’utilise plus longtemps.

Est ce que ça change la vie? Pour le moment non, mais je me laisse deux mois pour vous donner mon point de vue final.

Prenez soin de vous.

@Nuby.

nuby O

Nuby est une amoureuse du maquillage. Pour elle chaque beauté doit être mise en lumière.Elle va partager avec nous ses conseils et ses différents tutos en complément de sa chaine youtube "Joycechannel"

12 Comments
  1. Salut Nuby !

    Comme toi je suis passée à la cup ce mois ci suite au reportage et j’en suis ravie.
    J’avais fait plusieurs pharmacies en vain. Aucune n’en avait. Une pharmacienne ma gentiment informé que la Becup se vendait en supermarché (Auchan, carrefour…) au prix de 15-17e selon les hypermarchés.

  2. Coucou Nuby, Article clair et bien illustré .
    Par ailleurs, j’avoue que ça peut paraitre étrange de prime abord lorsqu’on a été habituée à l’usage de nos serviettes (pour ma part)! je trouve aussi que ça peut devenir très vite catastrophique si on est en dehors de chez soi, risque de fuites etc…Mais bon sait-on jamais pourquoi ne pas tester même si le prix est assez décourageant^^ Dans tous les cas merci pour ce partage

    Ps : la mention « vous avez connu pire, ne faites pas les prudes » m’a bien fait rigoler^^

  3. Salut ! Article vraiment intéressant!
    perso cela fait 2 ans que j’utilise la cup (acheté sur internet 13e) et je trouve ça super pratique mm si j’utilise encore de tps en temps des serviettes!

  4. Coucou
    On en trouve dans les magasins bio/nature etc.
    En ce qui me concerne ca doit faire 2 ans que je suis passee a la cup sur les conseils d’une amie. Aucun regret, je ne mets plus de serviettes et les tampons j’ai jamais aimé ca… un avantage deja, c’est que jamais tu ne peux etre en rupture de stock. Et puis 25€ (je pense meme que je l’ai achetee moins que ca) c’est des cacahuetes (j’ai deja rentabilisé ca en 2 ans)
    C’est sur qu’au debut, il faut le temps de l’apprivoiser. Mais une fois bien inseree, on ne la sent pas, j’ai vraiment pas de fuites, et on se rend compte qu’on pensait perdre des litres de sang alors qu’on ne perd que quelque ml par jour. D’en apprendre plus sur son corps donc.
    J’ai appris a faire avec meme au bureau, une petite bouteille d’eau qd je vais aux toilettes et l’affaire est réglée. Mais faut s’habituer, on n’y arrive pas one shot. Et puis vraiment on a pas besoin de la changer, c’est juste pour se rassurer vu qu’elle ne se remplit pas (bon, apres moi j’ai la taille pour maman).
    Pas de serviettes ds la poubelle, pas de sensation humide all day, pas de fuites, mon cheri peut meme ne pas se rendre compte que j’ai mes ragnagna alors c’est clair, c’est une super invention d’apres moi…

  5. Salut Nuby j’ai aussi regardé il y 2 semaines le reportage sur France 5 sur la composition pas très nette des tampons et le fait qu’ils contiendraient des substances cancérigènes et toxiques… ouh la la pour moi qui ne jure que par les tampons depuis plus de 15 ans tu imagines le choc que j’ai pu avoir.

    Ça fait déjà quelques années que je vois des pubs de coupes menstruelles sur Facebook et je me disais quesaco ? Est-ce que ça ne se renverse pas quand on essaie de l’enlever ? Est-ce que ça rentre « dedans » sans problème ? Quelle taille choisir ? Je préférais d’abord essayer des tampons bio 100% cotons puis finalement je me suis lancée pour la cup il y a 2 semaines.

    J’ai fait des recherches sur YouTube et sur le net et j’ai choisi la fleurcup. Sur Amazon le lot de 2 tailles différentes était à moins de 15€. Franchement j’adore et je sais déjà que je ne retournerai plus aux tampons ! Les premiers essais peuvent être bizarres, mais une fois qu’on est habitué c’est tip top et on ne sent même pas la cup.

    Pour ma part j’ai essayé direct sur les toilettes car je voulais voir si ça ne serait pas insurmontable d’utiliser la cup au bureau. Et au final avec les conseils glanés sur le net j’avais une bouteille d’eau froide de 33cl avec moi et j’ai nettoyé la cup directement au dessus des toilettes, en restant assise. Et j’ai réitéré ça au bureau également sans problème. Je change la coupe toutes les 8h environ et elle tient toute la nuit sans déborder, à la différence du tampon super plus que j’avais l’habitude d’utiliser.

    Voili voilou pour ma petite contribution !

    Bon courage et j’espère que tu finiras d’être totalement convaincue que tu peux utiliser la cup partout !

    Bises

  6. Cc nuby beh super article je me tâte depuis a essayer je vais me lancer d’ici quelques temps
    Ils sont moins cher en parapharmacie les cups entre 14 et 17€ pour celles aux petits budgets
    Et les anglais c’est par rapport au Débarquement c’était une bataille sanglante voila voila #teamsnap

  7. Moi ça a changé ma vie.

    Je trouvais les serviettes pas du tout hygiénique et je n’étais pas totalement rassurée avec un tampon.

    Ça fait plus d’un an que j’utilise la cup, mais j’ai bien pris 2-3 mois pour bien la mettre et ne plus avoir à mettre une seconde sécurité : le protège-slip.

    Comme toi je n’arrive à la mettre et à l’enlever que sous la douche. J’ai testé dans les toilettes une horreur.

    Par contre, chez moi je l’a mets assez tôt avant de sortir pour m’assurer qu’il n’y ai pas de fuite. Pcq ça peut vite devenir la catastrophe.

    Autre chose, j’ai remarqué qu’au bout du 4ème jours (mes règles durent 5 jours), je sature, j’ai plus envie de la mettre même si je préfère la cup aux serviettes. Bon je la mets quand même, mais c’est plus difficile comme si mon corps me montrait vraiment qu’il n’en veut plus.

    Dans tous les cas, même si je ne la mets pas durant tout le cycle, ça a diminué mon usage des serviettes et donc le coût exorbitant mis par mois (je vis dans les DOM donc si tu n’as pas 6 euros minimum tu n’as pas un bon paquet de serviettes)

    1. Merci pour ton commentaire, j’espère que le mois prochain j’aurais une meilleure histoire à raconter.
      Je crois que comme toi j’ai besoin d’être rassurée, d’ou ma protection supplémentaire.

      Je t’embrasse

  8. Hello Nuby !

    Heureuse de voir que certaines ont commenté l’article 🙂 ! j’avais commencé à taper mon commentaire il y a quelques semaines avant de me raviser …
    Alors la cup j’ai découvert ça il y a 4 ans déjà ! oui il faut prendre le coup de main, c’est normal (souvenons nous avec les serviettes et les tampons les 1eres fois on a aussi eu des accidents !)
    les rares moments où je mets des tampons (que je ne supporte pas d’ailleurs) c’est quand je suis au sport et souvent en début de cycle lol ! je mets le tampon juste le temps de la durée de ma séance, surtout que mon corps ne supportant pas le tampon a tendance à me faire sentir qu’il veut la cup !

    Je n’ai pas regardé le documentaire mais ravie de voir que la cup arrive de plus en plus à se faire une place parmi nos produits mensuels ! (la preuve dans les grandes surfaces, souvent les rayons cup sont rapidement vidés ! qui l’eut cru !)

Laisser un commentaire