Amour de soi et Test du miroir

Club-des-cotonettes_Weyabeads_Perles-chaines-de-taille-africaine-bayas_0288
  • Save

La semaine dernière, on discutait entre amies dans l’un des multiples groupes whatsapp dont je fais partie et le sujet tournait autour de la vision que l’on a de notre corps.
Certaines ont sorti les photos « succès-du-temps-passé » de cette époque plus ou moins lointaine où elles étaient belles, insouciantes et surtout… minces. Après état des lieux, les résolutions sur le sport, le régime salade-sans-sauce et la motivation ont fusé de partout. Chacune donnait sa méthodologie pour perdre X kilos et se promettait de relancer le processus.  Et puis LA question est arrivée:

« Quand tu t’efforçais de rester mince, étais-tu heureuse? »

Je l’ai trouvée très intéressante et je partage avec vous quelques pensées sur l’amour de soi et le test du miroir.

 

Club-des-cotonettes_Weyabeads_Perles-chaines-de-taille-africaine-bayas_0288
  • Save

 

Les standards des autres ne s’appliquent pas automatiquement à vous.

Plus le temps passe et plus je me rends compte qu’il ne sert à rien de faire l’autruche et de vivre dans une bulle d’illusions et ceci dans différents domaines. Concernant la manière dont on appréhende notre corps, il s’agit d’être honnête, objective et d’accepter qu’il y a des petits deuils à faire: non vous n’avez plus la souplesse de vos 16 ans, oui des vergetures se sont installées sur vos hanches et vos cuisses, oui votre petit bidou fait de la résistance malgré votre régime « 0% de tout ».
Les magazines féminins ont bien compris nos petites insécurités et les exploitent dès que pointent les premiers rayons du printemps (cf le fameux body beach ready de surfeuse Californienne). Ne vous laissez pas embarquer dans un régime drastique pour de mauvaises raisons.

Club-des-cotonettes_Weyabeads_Perles-chaines-de-taille-africaine-bayas_0288
  • Save

 

Faites la paix avec votre corps

Je pense qu’il faudrait faire preuve d’indulgence avec soi-même. Le corps d’une femme se transforme tout au long de sa vie et ces transformations ne correspondent pas toujours à notre idéal esthétique. La clé pour moi est de ne pas me mettre de pression malsaine et de faire taire cette voix qui me pousse à m’auto-déprécier.

Samedi dernier, je me suis accordée du temps pour moi: douche, gommage du corps entier, voile de lotion, quelques pshit de parfum, j’étais croustillante. J’ai ensuite procédé au test du miroir: je me suis regardée, nue, sans artifice autre que mes perles de taille de chez Weya Beads, sans rentrer le ventre et je me suis aimée, telle que je suis, avec mes bourrelets et mes vergetures. J’ai remercié mon corps de m’avoir portée jusqu’ici et d’avoir fait de son mieux pour supporter les coups de la vie. Il y a des choses à réajuster ici ou là et ça viendra. Il y a aussi de beaux atouts et je ne compte pas les cacher.

Une fois en paix dans sa tête et dans son corps, chaque kilo perdu est un bonus.
Mettez-vous au sport si vous en avez besoin, essayez de manger sainement, fixez-vous des objectifs atteignables et sachez que vous êtes belles et fortes même si vous devez dire adieu à votre jean ZARA taille 36. Et si vous avez besoin d’adapter votre garde-robe à votre morphologie, vous retrouvez tous les conseils de C. de Leen dans notre rubrique Mode.

Besos!

Lydvina - Rédactrice Lifestyle

Avec plus de 8 ans de blogging dans le compteur, je constate que la petite bourse n'empêche pas le bel art de vivre à la française ! C'est ce que je vous démontre en partageant mon carnet de sorties culturelles, les bonnes adresses restaurants, les expositions à voir ou les livres à dévorer sur les terrasses de café.

Share via