Mode homme : Petit guide pour choisir sa chemise

Dans la famille des classiques, il est difficile de passer à côté de la chemise dans la garde-robe masculine. C’est juste LA base. Si une coupe de bonne facture dans une bonne matière suffisent, de nombreux éléments rentrent en ligne de compte quand il s’agit de choisir la bonne chemise.

Le choix du tissu : la fondation

Avant la coupe, les détails, et les finitions, une chemise c’est d’abord la matière. Il n’y a pas de hasard. Les matières naturelles, le coton en tête, représentent, et de loin, le meilleur choix possible. En effet, en plus d’être portée plusieurs heures d’affilée, la chemise est souvent au plus près de la peau. Il s’agit donc de s’assurer un certain confort. Exit les matières synthétiques sauf cas exceptionnels. On privilégiera donc le 100% coton ou une combinaison de coton et d’une autre matière naturelle du type soie ou lin. Il existe de plusieurs types de coton, différenciés par le type de fils utilisés et la technique de tissage.

@parisian gentleman

La popeline par exemple, est un des cotons les plus populaires. Le toucher doux et la facilité d’entretien en font un allié de choix pour un usage quotidien. Le fil à fil assez proche de la popeline, lui, se différencie par sa technique de tissage à deux fils. L’Oxford, souvent privilégié pour les chemises de grandes occasions, est quant à lui plus texturé en raison de son tissage en damier et l’aspect bicolore qu’il doit à l’utilisation de deux fils de couleurs différentes.

Si vous avez du mal à vous y retrouver et que vous tenez néanmoins à avoir une chemise en coton de qualité,  fiez vous au label ELS (extra Long Staples) fibres extra longues, gage de qualité ou au type de coton dits « haut de gamme » tel que le Giza plus connu sous nom de coton égyptien.

La coupe : un choix selon la morphologie

Comme tous les éléments qui constituent une garde-robe, le choix d’une chemise doit se faire selon sa morphologie. Il existe 3 principales coupes. Cependant avant toute chose, une attention particulière doit être portée au dos de la chemise. Un homme à la cambrure prononcée par exemple devra porter son choix sur des chemises avec des pinces vers les reins par exemple.

@bonne gueule

La coupe droite est un peu passée de mode depuis 20 ans maintenant. En effet, difficile d’être mis en valeur par cette coupe large au niveau du torse. Elle fait néanmoins un retour progressif pour les looks vintage.

La coupe cintrée quant à elle ne pardonne rien. En effet, l’effet V se veut accentué par des épaules mises en valeur et les flancs creusés. Les silhouettes trop minces ou a contrario trop fortes ne seront difficilement mises en valeur par cette coupe.

@priceminister

La coupe ajustée reste celle qui ira à plus grand nombre. Les petites pinces sur les flancs mettent en valeur la ligne générale de la silhouette.

Les détails 

Une fois la matière et la coupe choisies, viens le moment de s’amuser!!! Plus sérieusement, la diversité des types de poignets et de cols vous permettront de laisser s’exprimer votre personnalité.

@style-masculin

 

@bonne gueule

En réalité, si, de nombreux éléments techniques comme le titrage du coton (plus il est élevé plus le fil est fin) et le double retors (deux fils tordus ensemble afin d’obtenir un seul fil pour apporter de la résistance et un aspect soyeux) peuvent être avancés, le plus important quand vous choisissez votre chemise c’est la ressenti. La sensation lorsque vous touchez et/ou essayez votre chemise.

N’oubliez pas: pensez, appliquez, modez

C. - Rédactrice Mode

Je suis pétrie d'art et de mode depuis plus de 10 ans maintenant ! J'estime que la mode est bien plus que ce qu'elle peut paraître. J'en fais un outil d'acceptation de soi au travers des looks et relookings que je propose sur Le Club des Cotonettes ! Aider les autres à se révéler à travers leur style ? Mon but ultime.

Pas encore de commentaire

Les commentaires ne sont pas autorisés