Mode femme: comment adapter sa garde-robe aux changements de notre corps?

“Je le disais ici il y a quelques années C. m’a appris à m’aimer avec mes kilos, Mymou et K. ont beaucoup participé à cette acceptation de mon nouveau moi. Puis j’ai maigri, fondu même dirons-nous, je redevenais Skinny. Quelques mois après etre rentrée au Cameroun j’ai recommencé à faire le yoyo. Si seulement je m »etais contentée de prendre des kilos, j »ai aussi change de morphologie. Adieu la silhouette en X que je pouvais habiller comme je veux. Je suis un 8 maintenant et ce n’est pas aise tous les jours.

J’ai repris des kilos et comment dire sans mes copines c’est un peu compliqué. Mymou est une sportive flemmarde donc elle a toujours le truc pour rester en forme / perdre quelques kilos sans trop de difficultés. K. ne voit que mes qualités donc devant le miroir tous les matins je l’imagine me dire que mon petit popotin ressort pour oublier mon ventre qui fut plat. Et il faut ça. Parce que sinon on est vite minée par les remarques désagréables des collègues, de la famille, des inconnus. Oui, à Douala même les inconnus ont quelque chose à dire sur votre petit bidon. Pourtant les femmes camerounaises ont pour la plupart de belles rondeurs, mais parce qu’on a été aperçue sans ces formes un jour, on est jugé coupable. Alors on se cache, sous des tops fluides, des robes amples et autres tenues sans aucune forme.”

S.

Notre corps change au cours de la vie et les fluctuations de poids sont très difficiles à gérer. En sus du travail sur soi, il faut dépasser le regard des autres et apprendre à vivre avec ce nouveau corps, à l’aimer. Une démarche assez difficile comme le dit S. En cas de prise ou perte de poids significatives,  la garde-robe loin d’être un ennemi, doit être un allié de poids dans la démarche d’acceptation de soi. Comment?

Accepter le changement et en prendre le meilleur parti

Que ce soit le cas d’une prise de poids comme S. ou le contraire, le plus important c’est de prendre conscience des changements. Si vous avez gagné une ou deux tailles par exemple, même si la différence est peu visible, porter vos anciens vêtements prêts du corps n’auront que pour seul effet de vous faire vous sentir à l’étroit, vous donnant l’impression d’avoir pris ou perdu plus de poids qu’en réalité

Dans les deux cas, il faut vous focaliser sur les points positifs et les mettre valeur. La taille plus fine? à vous les pièces qui la mettent en valeur tops, robes portefeuille et autre jupe crayon. Un bonnet de poitrine supplémentaire? à vous les jolis décolletés. Vous voyez? Tout est une d’abord une question de perspective.

On met donc de côté tous les vêtements qui trahissent trop le changement pour assurer la transition.

On reconstruit doucement

Il ne sert à rien de courir les magasins à chaque fluctuation de poids, vous finirez épuisée ou dégoûtée. En effet, nul besoin d’entreprendre le shopping tant que votre corps fait le yoyo si tel est le cas. Seulement lorsque vous serez arrivée à une situation stable, vous irez faire les magasins, en commençant toujours par les basiques.

Dans le cas où le changement est vraiment significatif et que plus rien ne vous va, impossible de diffèrer la grosse séance shopping. Partez à l’assaut des magasins mais tout en douceur. On commence par assurer les bases d’une garde robe fonctionnelle: une nouvelle paire de jeans, un nouveau pantalon, des Tshirts/ pulls basiques selon la saison, une veste… bref de quoi vous vêtir au quotidien. On evite les vêtements sans formes pour se cacher, il n’y a rien de mieux pour attirer l’attention et de pire pour le moral.

Déterminer la forme de votre nouvelle silhouette est capital et indispensable. En effet, si votre silhouette est totalement différente et que vous continuez à acheter des coupes qui vous allaient précédemment, il vous sera très difficile d’être à votre avantage. Chaque silhouette a ses avantages, il s’agit ici de les trouver, de les sublimer et de les célébrer.

Souvenez-vous: les tailles sur les vêtements ne veulent plus rien dire: elles fluctuent d’un magasin à un autre alors nul besoin de se formaliser sur la taille écrite sur l’étiquette. Le plus important est de trouver la taille qui vous permette d’être à votre aise. S’accepter passe aussi par ne pas se sentir étriquée dans tout ce qu’on porte.

Souriez vous êtes belles et n’oubliez pas: pensez, appliquez, modez.

C. - Rédactrice Mode

Je suis pétrie d'art et de mode depuis plus de 10 ans maintenant ! J'estime que la mode est bien plus que ce qu'elle peut paraître. J'en fais un outil d'acceptation de soi au travers des looks et relookings que je propose sur Le Club des Cotonettes ! Aider les autres à se révéler à travers leur style ? Mon but ultime.

No Comments Yet

Comments are closed