Le Paris (presque) gratuit | Rendez-vous à Belleville

Le dimanche dernier était placé sous le signe de l’envie de flâner dans Paris. J’avais besoin de m’aérer l’esprit après ma semaine exécrable. Au départ, l’idée m’est venue d’aller me poser au jardin Japonais de Boulogne. Mais après calcul de la distance et du temps de trajet entre Pierrefitte et Boulogne, j’ai désactivé la mission. Après le 17e arrondissement, j’ai opté pour une balade dans le 20e arrondissement de Paris. L’objectif étant d’aller faire un pique-nique et finir mon roman du moment aux Buttes Chaumont.

J’ai tout de suite compris que les choses allaient prendre une autre tournure quand ma copine Nelly, qui devait m’accompagner dans ma bullerie, m’a servi un poireau farci: quand une personne avec laquelle vous avez rendez-vous  dit « prends ton temps » à 10mn de l’heure convenue, vous savez dès lors ce qu’il vous reste à faire.
Je suis donc allée faire un tour dans le quartier.

Départ Métro Belleville

J’ai remonté la rue de Belleville, vivante et colorée. Depuis que je vis en région Parisienne (2012), j’ai dû y aller 3 fois et c’était toujours de nuit. En journée, le quartier est tout aussi animé que la nuit. Belleville se partage, Belleville parle plusieurs langues, Belleville conjugue les saveurs des extrémités de la terre. On s’y sent tout de suite humain à côtoyer l’autre dans sa différence culturelle.

Le Parc de Belleville

Au hasard de mes errances, je suis tombée sur l’entrée du parc de Belleville dans la rue Jouye Rouvre. Un peu timide, il cache bien son jeu. Des petites allées couvertes de feuillages avec des bancs si vous souhaitez vous poser au calme pour lire à l’ombre. Une belle pelouse si vous préférez plutôt profiter du soleil, bronzer et faire un pique-nique. Ce petit parc a vraiment beaucoup de charme et je m’étonne de n’en avoir jamais entendu parler (cette impression d’avoir vécu dans une grotte pendant tout ce temps). Tout en haut, on peut profiter d’une jolie vue de Paris.

Le Street Art de Belleville

Comme je le disais plus haut, Belleville parle plusieurs langues, mais elle parle surtout la langue du street art. Des graffitis et des autocollant sur les murs, les rideaux métalliques des magasins, les poteaux, des messages transmis et reçus dans un brouhaha artistiquement bien organisés. En marchant dans la rue, j’avais vraiment l’impression que d’un moment à l’autre, toutes ces forment pouvaient s’animer et se mettre à me parler (non je n’ai rien fumé, j’ai juste une imagination d’enfant). Nelly est finalement arrivée et nous avons marché dans la rue Denoyez. Sans vraiment m’y connaitre, j’aime l’expression de cet art insolent, jeune, fougueux.

La fringale a eu raison de mon ambition « Buttes Chaumont » et la promenade s’est  terminée en plat de banane plantain frite et verre de jus de gingembre au fast food Afrik’n’Fusion.

Cette petite balade n’était qu’une introduction et je suis convaincue que Belleville a encore beaucoup de jolies surprises à nous à faire découvrir…

Besos!

L.

Lydvina - Rédactrice Lifestyle

Avec plus de 8 ans de blogging dans le compteur, je constate que la petite bourse n'empêche pas le bel art de vivre à la française ! C'est ce que je vous démontre en partageant mon carnet de sorties culturelles, les bonnes adresses restaurants, les expositions à voir ou les livres à dévorer sur les terrasses de café.

No Comments Yet

Laisser un commentaire