Le Paris (presque) gratuit | Balade dans le 17e

Samedi dernier, il a fait beau à Paris, l’occasion de sortir sans se demander s’il fallait quand même prendre un parapluie « au cas où ».

Je suis allée marcher avec Mymou pour allier l’utile à l’agréable.

L’utile ? Oui l’utile. Je m’explique. Le problème quand on est blogger estampillé lifestyle, c’est qu’il faut avoir les moyens de sa politique, c’est-à-dire de l’argent pour parler de toute activité à l’extérieur (visiter des lieux, des restaurants, des events etc). A la fin du mois, cela représente un petit budget (et quelques larmes amères). La question se pose donc : que faire à Paris quand on est fauché comme les blés ? Commençons par le plus simple, des balades dans Paris. L’utile dans tout ceci étant de marcher, bouger, s’oxygéner et brûler des calories.

L’agréable ? Des promenades dans « la plus belle ville du monde. » On vit à Paris et finalement, on ne connait pas vraiment Paris hormis les mêmes itinéraires pour aller au boulot, chez les amis, aux mêmes QG-terrasses de cafés bondées. Pour cette fois, nous avons donc décidé de marcher et se perdre dans les jolies rues du 17e arrondissement de Paris. Un prétexte aussi pour s’entraîner sur nos appareils photos tout en discutant de sujets et d’autres.

A 11 heures, j’ai concocté notre petit itinéraire dont le point de départ était la librairie Gallimard de la Place de Clichy. Départ effectif à 14h30 avec dans nos totes bags, appareil photo, bouteille d’eau, brumisateur (30°C au compteur) et crème solaire. Go !

1er Spot : La Cour Saint Pierre – Metro La Fourche

A l’époque (19e siècle), une cité d’artisans, La Cour Saint Pierre est aujourd’hui une jolie petite impasse calme près du métro La Fourche. Des ateliers d’artistes, notamment les Ateliers Terre de Sienne malheureusement fermés quand nous y sommes passées, des portes colorées, des chaises, des fleurs, des petits palmiers. Il n’y a rien à faire (hormis de jolies photos). Mais le but de la balade n’étant pas vraiment de faire quoi que ce soit, tout va bien.

Le club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

Le club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

Le club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

Le club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

2e Spot : La Cité des Fleurs – Metro Brochant

La Cité des Fleurs est un site immobilier construit au 19e siècle. C’est une voie privée interdite à la circulation. Les façades sont jolies (je ne saurais déterminer le style architectural), la ruelle est ombragée et calme (tellement calme qu’on en était presque à parler à voix basse « pourquoi tu chuchotes? parce que tu chuchotes. »).
Si je devais faire une recommandation, ce serait de visiter la Cité des Fleurs en Automne pour voir l’explosion des couleurs chaudes et ambrées des arbres qui bordent la ruelle, ça doit vraiment être magnifique.

club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

Le club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

Le club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

Le club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

Le club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

Nous nous sommes arrêtées à la petite paroisse de l’Eglise Saint Joseph des Epinettes avant de continuer vers le dernier spot de notre petite balade, tout en engageant un petit girl talk  sur la méthode improbable de la « flee flow instinct » en matière de gestion de menstruation (d’ailleurs vous avez lu l’article de Nuby sur la coupe menstruelle?).

Le club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

3e Spot : Square des Batignolles –  Gare Pont Cardinet

Jardin à l’Anglaise construit à la demande du Baron Haussmann, le square des Batignolles est une petite oasis perdue entre les constructions du prolongement de la ligne 14 et les rails du chemin de fer. Des bancs le long des allées où les adultes lisent ou tapent les commérages, des enfants qui jouent dans le petit ruisseau, des mini-ponts, des fleurs, des petites cascades et un lac miniature où nagent tranquillement toutes sortes de palmipèdes. Les principales interdictions du square : nourrir les oiseaux et s’asseoir sur les pelouses. La dernière interdiction nous a vraiment contrariées même si on comprend le but derrière. Surtout n’essayez pas de regimber, le gardien viendra vous chasser proprement.

Pour finir la balade, nous sommes allées nous poser au parc Martin Luther King un peu plus loin (beaucoup beaucoup moins charmant que le square des Batignolles), pour un petit pique-nique improvisé. Pour votre information, le poulet au four de Franprix n’est vraiment pas mal niveau qualité/goût/prix (merci J).

club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

La journée devait se terminer par une expo à La Villette mais quand nous sommes arrivées les portes étaient closes et sombres! J’ai envie de dire Tant mieux pour mon portefeuille ha!

club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

En tout cette l’après-midi, nous avons marché près de 9 km sans vraiment nous en rendre compte.

J’aime cette sensation d’être une parfaite touriste dans sa propre ville, de marcher et être attentive  à l’énergie de la ville et aux détails que je ne verrais pas dans la frénésie de mon quotidien. Marcher c’est ce quality time que je prends avec moi ou avec un(e) ami(e).

Vous pouvez le faire dans votre ville. Commencez par un point que vous connaissez et laissez-vous porter par votre instinct pour tourner dans cette rue qui se terminera peut-être en impasse: ce n’est pas grave. Rebroussez chemin et prenez une autre rue, au bout de laquelle vous découvrirez peut-être une belle surprise. En chemin, levez les yeux pour regarder ce et ceux qui vous entourent. La balade comme une métaphore de la vie…

 

club des cotonettes_vadrouilles_balade dans Paris

Lydvina

A défaut de faire le tour du monde, je voyage à travers les rues de Paris.

No Comments Yet

Laisser un commentaire