C De Leen: Et si nous modions?

« La versatilité, la possibilité d’être qui on veut l’espace d’un instant sans se prendre au sérieux. « 

Si vous me demandez ce que j’aime dans la mode, ce serait un début de réponse. Un début parce qu’il y a tant à en dire… je vous perdrai sûrement en chemin.
Vous l’aurez compris ce que j’aime le plus dans la mode c’est le fait qu’il n’y ait pas de limites.
On peut faire littéralement ce qu’on veut tant que l’on se sent bien.

Ceux qui me suivent sur Instagram notamment ont dû remarquer ma propension à mélanger les styles au gré de mes envies et encore je suis tellement loin De ce qui se passe dans ma tête….

Il n’existe pas vraiment de règles; j’ai vraiment horreur des « si vous êtes petites vous ne devriez pas » , « si vous avez des formes vous devriez éviter » bref toutes ces phrases charmantes 😒. Je suis à fond pour le connais toi et le reste suivra.

Les seuls conseils que je puisse donner si je me permettais seraient : le respect des proportions et de l’équilibre des couleurs, le choix des matières et enfin la CONFIANCE en soi.

Je vais commencer par la confiance en soi.

La seule chose qui ne s’achète pas dans la liste et pourtant la plus importante. Je vous en ai déjà parlé à de nombreuses reprises ici et je vais recommencer tant c’est vital, primordial. Je pense qu’elle passe par la connaissance et l’acceptation de soi. Ce moment où on cesse de se comparer à la copine, la voisine, sa star préférée ou celle qu’on adore détester… ce moment où l’on cesse de vivre dans le regard des autres et où on se pardonne. Ce moment où on cesse de s’excuser d’être soi tout simplement, s’excuser de ne pas être assez grande, mince, en formes et tout ce que nous savons nous reprocher. Oui, s’excuser soi même est selon moi la clé pour arriver à la confiance en soi.

L’équilibre des couleurs?
Quand on sort des total looks Et des looks monochromes, la tâche s’avère tout de suite plus ardue.

Gucci’s colorblock back in 2012

Utilisé initialement par artistes peintres, son usage est répandu aujourd’hui; même pour le maquillage on s’en sert: Nuby en parle d’ailleurs dans son dernier billet ici; j’ai nommé, le cercle chromatique ou encore la fin de vos problèmes; Parce que les associations de couleurs ne sont pas le fruit Du hasard.

Photo prise ici

Comment cela fonctionne? C’est très simple, « la complémentaire d’une couleur lui est diamétralement opposée ». Vous choisissez une couleur et vous regarder celle en face, pas à côté, en face. Simple non?

Le respect des proportions.
Attention comme dans tout rien n’est figé, il y a des nuances. Tout dépend des pièces que l’on associe et de sa silhouette.

Sans titre #1

 

Disons que dans la majeure partie des cas, lorsque l’on met quelque chose de moulant en haut, il vaut mieux mettre quelque chose de plus large en bas. Il s’agit d’apporter un minimum de structure afin de ne pas « disparaître » dans les vêtements.
Photo prise ici

Vous me direz mais alors tous ces looks que l’on voit partout elles se trompent toutes d’après toi? Je vous renvoie à Mon « attention » plus haut mais surtout à ce que je vous ai dit sur les silhouettes, il existe un type de silhouette qui peut se permettre TOUT c’est la silhouette en X.

De la même manière on associe une pièce « chargée » en couleur ou encore détails avec une pièce plus simple.

Sans titre #2

 

 

Dans le doute, on s’en tient à la « règle ».

Pour le reste amusez vous et n’oubliez pas: pensez, appliquez, modez.

C. - Rédactrice Mode

Je suis pétrie d'art et de mode depuis plus de 10 ans maintenant ! J'estime que la mode est bien plus que ce qu'elle peut paraître. J'en fais un outil d'acceptation de soi au travers des looks et relookings que je propose sur Le Club des Cotonettes ! Aider les autres à se révéler à travers leur style ? Mon but ultime.

No Comments Yet

Laisser un commentaire