C X Beyoncé formation world tour

Étonnant l’exercice dans lequel je me lance.
Complètement inattendu même. Au mieux je me serai contentée d’une photo du look du jour posté sur Instagram avec renfort de mots dièse, au pire (la réalité en vrai 🙂 ) je me serai contentée d’une photo du stade remplie ou de Queen B et je me serai bien fait engueul… Mais non elles sont gentilles mes amies ahahhaah

c au formation world tour

Pardonnez d’avance l’émotion je ne pense être redescendue du nuage dans lequel la reine, oui la reine Beyoncé m’a hissée. Vous connaissez ces jours où on n’a pas envie, où tout se passe de travers? Eh ben ma matinée commençait ainsi, j’ai même pensé à ne pas y aller (oui je sais sacrilège) mais mon bébé K qui avait bravé euh… Je ne sais pas mais je suis sûre que vous voyez la folie qui suit chaque mise en vente des places de concert de Slayoncé. Voilà! donc après tous ces efforts je ne pouvais simplement pas l’abandonner. Aussi, près le travail (m’en fou même si quelqu’un clamse à partir de 18h30 je ne suis plus là), stade de France me voici!

K et C au formation world tour de Beyoncé

Il serait injuste de commencer sans vous avouer que  Lemonade n’est pas mon projet preféré de B ( Arrière!! Pas taper!!! je suis là since day 1). Oui il est intéressant, cohérent, avec plusieurs niveaux de lecture et le visuel est juste étonnant de justesse. Cependant, musicalement parlant, hormis quelques chansons (4 pour être exacte), je n’ai jamais été particulièrement transportée. Et pourtant à l’annonce de la tournée je me suis dit « ok let’s get in formation! » (comment ça pas original?? Tolérez svp). Les raisons? Selon moi personne aujourd’hui, personne ne lui arrive à la cheville sur une scène, c’est une machine de guerre, Un monstre (je reprends les mots des twins qui ont eu l’occasion de faire une tournée avec elle). Qui peut faire twerker un jeune Chinois qui suit toute la tournée pour voir Sa copine Jazmin danser au côtés de queen B? (Dédicace à mon voisin dont je n’ai pas le nom qui a juste tout donné sur chaque chanson ahahhaah). Les Shows sont toujours carrés, millimétrés, ça explose de partout et on en a toujours pour son argent, TOUJOURS!!!! Mes aïeux! Voilà encore que Je digresse ahahahahah. Pardonnez, l’émotion.

Photo prise ici
Photo prise ici

Je vous parlais plus haut des Shows calibrés au millimètre près, ce fut encore le cas, comme je le disais à K même les moments d’émotion, de larmes sont calculés mais pu… Oops purée qu’est ce qu’on s’en fout! Déjà parce qu’ils le sont moins mais aussi parce que bien que conscients de cet état de fait, nous sommes touchés (B effect). Et parfois l’armure de la bad bitch B peut se fissurer (pas trop quand même hein. N’abusons point! mais tout de même ça arrive);  Ce « Love on top » chanté a capella, et repris en cœur par tout un stade en communion à sa grande surprise en est le parfait exemple. La chair de poule sur « Freedom » avec ce cri venu d’ailleurs à la fin aussi. D’ailleurs, comment oublier le grand moment de stress  pendant le dernier tableau chanté dans une petite étendue d’eau à la forme d’une piscine. L’eau et l’électricité ne font pas bon ménage aux dernières nouvelles mais comme tout, là aussi tout a été pensé, étudié de près.

Photo prise ici
Photo prise ici

Cependant plus que tout j’ai été frappée par la maturité. La jeune femme en tournée avec les DC ou celle désireuse de prouver au monde qu’elle était la meilleure a laissé place à une femme sure d’elle, affichant ENFIN ses convictions et pas si parfaite que ça. Non elle n’a jamais chanté faux, ni rater un pas quoique… Meuuh non!!! Les séquences de danse intenses sont réduites, certaines chorégraphies se sont « allégées », laissant place à des moments de chant et de présence scénique solo. Et purée j’ai aimé ça. Nous avons d’une certaine manière tous grandis, mûris et les démonstrations de force ne sont plus nécessaires et comme dirait les autres I AM HERE FOR THAT!

J’ai été de presque tous les concerts de Beyoncé à Paris (excepté le on the run ») et l’évolution est perceptible: elle est une femme, elle a sa vie, ses combats et elle assume tout même les insultes. La statut elle l’a, les faits sont là! Elle n’a plus rien à prouver. Qu’on s’entende bien, ce n’était en aucun cas au spectacle au rabais (même si elle le voulait elle ne pourrait pas), les tableaux sont toujours extraordinaires, le contrôle est là, B est toujours B mais comment vous dire? la gestuelle, le chant… tout semble plis empreint de simplicité, et elle se lâche ENFIN! J’ai aimé, j’ai kiffé, j’ai dansé oui c’était une fête. Un moment de partage avec une Beyoncé, qui semble plus humaine. Nous avons tous dansé avec elle sur les tubes du moment « Cut it », « Panda » et c’était juste waouhhh (pardon, je n’ai toujours pas les mots).

photo prise ici
photo prise ici

Vous l’aurez deviné, j’ai passé un excellent moment et reste convaincue plus que jamais que sur scène « il n’y a pas l’homme » (expression ivoirienne) . Je vous laisse une fois n’est pas coutume avec les mots plein de sagesse de la reine

« Life is about finding your life partner, the person you love truly, sincerely,deeply. The one you always trust, no matter what. That person is YOU. All the answers, the solutions are there in your heart. »

C.

C.

Au delà des looks et des photos, C. vous invite à partager ses inspirations, ses influences... Sa vision décalée d'un chaos organisé.

No Comments Yet

Laisser un commentaire