[#Vadrouilles237 – Ep 2] : « je ne comprends pas le langage des klaxons »

Quand on a été silencieuse aussi longtemps, on se tait et on écrit je pense, mais notez mon profond regret et mes plus plates excuses svp …

Un 2e épisode de mes vadrouilles plutôt riche je vais dire. J’ai eu le temps de faire un peu le tour, je commence à vraiment (re)trouver mes repères et surtout depuis quelques jours j’ai arrêté de faire métro taxi, boulot, dodo ! En parlant de taxi, une scène m’a inspirée le titre de cet article :

« Je ne comprends pas le langage des klaxons »

C’est une phrase que j’aurais pu dire si je n’avais pas déjà vécu à Douala et surtout si je n’avais pas depuis que je suis arrivée pris le taxi, tous les jours, comme tout le monde. Pas que je ne suis pas tout le monde, mais seulement différentes solutions ont été envisagées : chauffeur, taxi en abonnement, easy ride … mais au final je ne me suis décidée pour aucune de ces solutions donc je suis habituée à :

pimp à distance pour montrer que le taxi a de la place et qu’il cherche un client

Après ce premier pimp il arrive à votre niveau et tend l’oreille pour que vous lui disiez votre destination.

pimp et il attend : ça veut dire « montez » mais pimp et il démarre : c’est assez clair … il ne va pas là où vous allez !

– si il y a pimp et il attend, c’est à vous de préciser : si vous ne payez pas la totalité parce que c’est une courte distance ou si vous n’avez pas la monnaie ou encore si vous proposez plus parce que c’est une longue distance …

En fait c’est là que ça se complique. Si vous savez que vous avez une précision à donner il vaut mieux la donner en même temps que la destination toute précision après est un motif de mauvais regard ou d’insulte pimp et il démarre mais s’il est d’accord c’est un pimp pimp et il attend.

Par pitié après, n’ayez pas encore une énième précision comme moi très souvent

Donc ça donne à peu près ça

– Taxi : pimp

Moi : Zépol (quand je suis chez ma gand-mère et que je ne veux pas marcher)

– Taxi : pimp et il attend

Moi : Cent francs (ce n’est vraiment pas loin)

– Taxi : pimp pimp et il attend

MOI : J’ai mille francs

pimp et il démarre parce que je n’ai jamais de monnaie et que j’oublie toujours de préciser. En gros il faudrait que je dise « Zépol, cent francs dans mille francs » et là il fera pimp et il démarre s’il n’a pas de monnaie ou pimp pimp et il attend.

Mais bon j’ai compris, et sauf quelques rares fois ça se passe bien. Vendredi soir, la fameuse scène : un monsieur assez âgé peu habitué, e comprend visiblement pas tous ces pimp. Il n’a surtout pas compris le pimp et il attend du taxi, il a donc mis quelques minutes ( comprenez 5 pimp et il attend de suite) avant de monter et de dire « je ne comprends pas le langage de klaxons ». Et là, je me suis dit, ce monsieur, qui est douala (on se reconnaît entre nous) qui n’est peut-être pas habitué à stopper le taxi est largué comme beaucoup. Alors oui, les étrangers, les personnes qui viennent uniquement en vacances sont larguées et c’est normal, mais Douala réussit à destabiliser ses propres habitants !

Douala a évolué et continue d’évoluer. Oui, ma ville (Paris je t’aime toujours autant tu me manques) … donc oui ma ville n’est pas parmi les plus grandes capitales d’Afrique ni en terme de superficie ni en terme de développement ni en … en rien même il faut le dire, mais Douala change, et Douala change vite. Pas le temps de dire ouf, qu’un nouvel immeuble sort de terre, une nouveau restaurant, une boîte de nuit change de propriétaire et donc de déco etc … en un rien, tout change et il suffit de ne pas aller dans un quartier quelques jours pour trouver quelque chose de nouveau.

Douala - Photo prise sur Investir au Cameroun
Douala – Photo prise sur Investir au Cameroun

Certes nous n’avons toujours pas de salle de cinéma, ni de réelle distraction en dehors des lounge et des bars … D’ailleurs si un habitant de douala veut bien me faire faire le tour des expos etc … Il manque : l’agenda culturel de la ville, avec les events, les expos … Douala C’ Koment fait déjà du bon boulot mais j’ai l’impression que c’est limité à un cercle de personnes, d’évènements, je veux dire si je me lève tout de suite et que je me dis tiens qu’est ce que je peux faire cet après-midi je vais passer l’après-midi en question à chercher. Mieux je vais à la pisicne et manger mon chawarma.

Si on n’appartient pas à un certain cercle on apprend sur les réseaux sociaux que tel a assisté à tel évènement, euh … ok les tweets pour prévenir ??? Pardon, je ne veux pas me mettre à dos une communauté que je ne fréquente pas encore, surtout que ce n’est pas forcément de la blogo 237 que vient le problème. Mais en fait voilà, j’ai été peu sur les réseaux sociaux ces derniers temps mais dès mon arrivée, j’ai eu ce sentiment là que les informations en amont étaient « réservées ». Bon il y a déjà quelques tweets pendant certains évènements mais si peu … Je lisais Chouchou la dernière fois qui se plaignait du manque d’articles pour raconter les évènements depuis le départ de Tendance Gazelle … Les marques / organisateurs d’évènements ont-ils un répertoire de blogueurs ? Les personnes invitées sont-elles invitées parce qu’elles vont relayer l’information, avant pendant et après ? Hum …

Cette parenthèse n’était pas prévue. Tout ça pour dire que nous avons peu de lieux de distraction. Mais nous en avons quelques uns et je sais prendre le taxi pour y aller !

Le Karaoke

il y en a 2 que je connais : Mandarine et Le Wazza Park. Le premier est situé à Bonapriso pour y aller on dit Bonapriso restaurant Mandarine. Ils font un excellent chawarma poulet ou viande (ils n’ont pas de crevette). L’ambiance est super cool, ce n’est ni trop grand ni trop petit, et si on ne veut pas chanter ou être dérangé par la musique on peut s’installer dehors.

Le Waza Park c’est à Bonamoussadi. Bon pour y aller, je prendrai un dépôt parce que Wa’za park ce n’est pas une destination que les taxis connaissent. c’est pas loin du Serena il me semble. La viande de la dame qui est au Wa’za Park est bonne !! Ce sont des brochettes découpées … oh mince, que c’est bon ! Pareil l’ambiance est super cool, mais si comme moi vous chantez mal, allez-y en groupe parce que vous serez vite intimidé(e) sinon.

waza

Le sport

Bon, je ne fréquente pour le moment aucune salle de sport. Parce que je voulais faire de la zumba sur de l’afro pop. La salle où je devais me renseigner était soit disant très loin … side eyes à la personne qui m’a dit ça ! J’ai découvert en allant manger le soya et boire un verre dans un lieu hyper sympa dont je vous parlerai bientôt que Energy Club ce n’est pas loin ! Donc voila, il y a Energy Club, et de ce que je vois il y a plein de salles partout surtout à Bonapriso. Mais sinon il reste toujours le sport pour les flemmardes avec des exercices sur Youtube. Aussi, Mel Dibson est une coach dont j’avais entendu parler et je ne sais pas pourquoi je pensais qu’elle vivait à Yaoundé, mais non elle est à Douala donc si vous êtes à la recherche d’un coach mesdemoiselles =>

Toujours en matière de sport, j’ai fait le tour des hôtels avec piscine parce que je voulais aller à la piscine le weekend ou en semaine … Bon, je trouve que c’est un budget quand même. Le moins cher que j’ai pu trouver c’est au Club Pad  à Bonanjo, l’abonnement mensuel est à 15 000 fcfa (10 000=15€). De ce que j’ai compris au même prix on a droit à une seule petite séance dans certains autres hôtels … hum … continuez ! Au final, je préfère aller nager chez ma tata ou alors si je suis à Yaoundé, profiter de la piscine du Merina Hotel 😉

Photo prise à l'Hôtel Merina
Photo prise à l’Hôtel Merina

Je sais aussi prendre le taxi (les destinations à donner au taxi sont en italique)

  • pour le soya (brochettes de viande) : je vais donc en face de Energy Club ou alors à akwa en face de l’étoile (près du glacier moderne). Si je veux le pain soya mais avec du poulet, direction Poulet Bio, c’est en face de Total Liberté, après la petite boutique et avant un « restaurant » appeler sous le manguier. A yaoundé à la brique mais je ne sais pas y aller seule … (le message est passé ?). A yaoundé il y a aussi le pain porc au carrefour bastos en face du black and white 😉 le pain porc avec à côté des jus de fruits faits avec de l’eau minérale svp !
  • pour aller chercher le chawarma crevettes de Akaba mais je ne sais pas très bien quelle rue c’est donc je dis Bonapriso après j’indique.
  • aller manger des glaces à N’ Ice Cream je ne sais pas si c’est la même chaîne qui est au Gabon, mais eh c’est bon hein !! C’est à Akwa en face du drugstore.
  • Pour les pains au chocolat et les croissants c’est Glacier Moderne et si jamais vous voulez des samoussa, j’attends toujours l’adresse aussi 😉

Voila on continuera de faire le tour de Douala et Yaoundé plus en détails, dans un prochain article mais vous savez déjà quel est mon hôtel préféré 😉

Sur ce je vous laisse, je vous promets de revenir beaucoup plus vite la prochaine foisa, j’ai beaucoup de choses à vous dire écrire.

Bisous

S.

S. - Rédactrice Lifestyle

Après avoir vadrouillé dans les rues parisiennes je suis de retour en Afrique. Ce qui fait de moi une "Repat" (personne ayant vécu à l'étranger et de retour dans son pays d'origine) ! C'est maintenant à Douala, Lagos et toutes les villes d'Afrique que je vous emmène en balade. Curieuse et un brin aventurière, la nailista que je suis partagera avec vous toutes ses découvertes : les gourmandes, les virtuelles et celles de la "vraie vie".

Pas encore de commentaire

Laissez une réponse

Your email address will not be published.