Paroles de femmes : motivation et émotion

Je ne savais pas quel sujet aborder cette semaine, j’ai pensé parler de comment gérer sa confidentialité sur les réseaux sociaux, puis j’ai voulu retomber en enfance et faire un clin d’œil à Mymou en écrivant sur les dessins animés (ça viendra !). Et il y a aussi ce sujet qui me hante depuis des semaines : Les séries TV. Nous sommes toutes les 4 fans de séries mais j’ai tellement de choses à dire dessus qu’il faudrait que je prenne du temps pour préparer mon billet. Et puis finalement … C’est une actrice de série qui m’a inspirée.

Viola Davis, sacrée meilleure actrice dans une érie dramatique aux Emmy Awards 2015. 

Après avoir écouté son discours j’ai eu envie de lui dire merci ! Et j’ai donc décidé de me pencher sur ces récentes paroles de femmes qui nous ont motivées, qui ont réveillé la battante qui s’était endormie, ces moments où l’expression « take a stand » a pris tout son sens, pas uniquement parce qu’il était question de noir(e)s ou de femmes, mais parce que les choses devaient êtres dites et que ce sont des femmes qui les ont dites.

Je trouve normal que la société m’accorde le même respect qu’aux hommes.

Emma Watson à l’ONU … Imaginez ce petit bout de femme(1,65m), interpellant les hommes sur l’égalité des sexes. Leur disant que le combat pour que nous soyons tous égaux ne devait pas être mené seulement par les femmes. Mais que les hommes aussi devaient s’impliquer. Non seulement parce que des hommes souffrent aussi de stéréotypes liés à leur genre mais aussi parce que la société, toute la société devrait avoir à cœur de garantir à tous les mêmes droits. Vous pouvez lire son discours ici

Emma Watson - Photo prise ici
Emma Watson – Photo prise ici

Je me souviens de l’époque où moi aussi, je ne me sentais pas belle. 

Lupita aux oscars a quand même dit au monde « il n’y a aucune honte dans la beauté noire ». Moi qui ne suis pas aussi foncée qu’elle et qui a priori n’avait pas de raison d’avoir un problème avec ma couleur de peau, j’ai quand même eu comme beaucoup je pense un moment où je me suis dit et si ? Un moment où cette touffe 4C presque D m’a fait me dire « punaise j’aimerai des cheveux lisses juste le temps de réaliser cet updo » … Un moment où pour une raison ou une autre être noire en France n’a pas été évident. Lupita répondait à la lettre d’une fan et elle lui a parlé de l’importance de la beauté intérieure. Nous sommes parfois influencées par la société et on peut croire qu’il faut être blonde, mince, végétarienne et surtout pas myope pour être belle, alors qu’on ne peut pas être plus belle qu’en étant soi-même.

Lupita Nyong'o - Photo prise ici
Lupita Nyong’o – Photo prise ici

Ma chouchou Winnie Harlow, révélée par ANTM (America Next Top Model) a récemment posté sur Instagram un montage de photos de son passage à l’émission The Real. Le texte qui accompagnait ce montage m’a touchée parce qu’elle y disait qu’elle aurait voulu développer sa confiance en elle et être fière d’elle-même plus tôt. Elle invite à apprendre aux enfants de la génération à venir à avoir confiance en eux, à être fier d’eux, bons et à s’accepter. Winnie a pu grâce à l’émission rencontrer April une petite fille, elle aussi atteinte de vitiligo. En regardant les extraits de l’émission et en allant sur le compte instagram de April, j’ai reçu comme une claque. La petite est pleine de vie, c’est une leçon de courage et d’estime de soi qu’elle nous donne.

Le post de Winnie Harlow
Le post de Winnie Harlow

J’ai lu sur internet que ça pourrait sembler ridicule de dire « premier noir à … » « première chanteuse noire à gagner … » « premier mannequin noir à faire la couverture de … » etc … et la personne continuait en disant que ça reste une fierté de voir que beaucoup d’entre nous brisent les plafonds de verre … C’est ce que m’a inspirée le discours de Viola Davis : de la fierté. Mais surtout j’ai reçu comme un coup de fouet, cette impression que c’est possible. Viola Davis a dit que ce qui manque aux femmes noires ce sont des opportunités et j’ai pensé : la tirade du père d’Olivia Pope aurait pu compléter ses propos, une fois qu’on a l’opportunité après il faudra travailler « twice as good as them ».

Le discours de Viola Davis m’a émue, mais pas seulement parce qu’elle, Keri Washington Taraji et peut-être toutes les noires du monde ont pleuré en l’écoutant. Mais surtout parce que ses paroles étaient criantes de vérité et qu’elles dépassent les frontières de son métier, de son pays et qu’on peut aisément s’identifier à toutes ces femmes de l’autre côté de la ligne. Parfois on se retrouve derrière cette ligne et on voit de l’autre côté des personnes qui nous ouvrent les bras (dans la citation ce sont des femmes blanches) et parce qu’on est une femme, une noire, une handicapée, une malade, une binoclarde, une go coussin (mettez l’adjectif que vous voulez) il nous semble qu’on ne soit pas capable de passer cette fameuse ligne. Big up à toutes celles qui ont mené leurs semblables de l’autre côté, Viola Davis a cité les actrices noires américaines, je voudrai rajouter Mymou, Nuby, C., nos mamans, nos modèles, vous toutes parce que chacune de nous à un moment ou à un autre à aider une autre à faire un pas vers l’autre côté voire même à franchir la ligne.

Viola Davis et son Emmy - Photo prise ici
Viola Davis et son Emmy – Photo prise ici

Bisous

S.

S. - Rédactrice Lifestyle

Après avoir vadrouillé dans les rues parisiennes je suis de retour en Afrique. Ce qui fait de moi une "Repat" (personne ayant vécu à l'étranger et de retour dans son pays d'origine) ! C'est maintenant à Douala, Lagos et toutes les villes d'Afrique que je vous emmène en balade. Curieuse et un brin aventurière, la nailista que je suis partagera avec vous toutes ses découvertes : les gourmandes, les virtuelles et celles de la "vraie vie".

2 Commentaires

Laissez une réponse

Your email address will not be published.