et si on parlait..des soldes

A l’approche des soldes, il flotte presque toujours un air d’excitation. On prépare la journée avec des amis ou en solo, on choisit les divers lieux du crime (oui, en matière de shopping on ne blague pas). Seulement, bien souvent, à la fin de la journée, la fatigue aidant, et loin des spots et des musiques assourdissantes des magasins… c’est la déception. Ce manteau violet (couleur de la saison), un peu grand, soldé à 50% qui nous excitait pourtant …. finalement on a du mal à le porter. Ces cuissardes vernies « un peu osées », on ne les assume plus, pire, on n’arrête pas cette voix qui insidieusement, en nous s’écrit: « on n’est pas dans Pretty woman!! » (traitre!). Je pourrais citer de nombreux exemples comme ceux ci tellement j’en ai vus. En ce qui me concerne, vous voyez la fille qui sort toujours avec le sac en papier de la nouvelle collection??? c’est MOI!!!! j’ai rarement pu trouver « chaussures à mon pied » hormis, lors d’une escapade à Barcelone l’hiver dernier avec Mymou et K (mais ça c’est encore une autre histoire dont nous aurons l’occasion de parler). Aussi, après de nombreuses expériences infructueuses, je me suis fait un petit guide. Mais avant,laissez moi nous rassurer: contrairement à ce que nous avons tous pu le penser, « nous ne sommes pas fous. ce n’est pas de notre faute si nous trouvons de moins en moins de choses lors de cette opération commerciale. ».

Historiquement, les soldes ont toujours été une occasion pour les magasins d’écouler de manière accélérée la marchandise en stock dont les exemplaires ont été proposés à la vente au moins un mois et à des remises pouvant aller jusqu’à la revente à perte. Mais,avec les années, les enseignes ont développé une production en flux tendu. En effet, sur une saison, plusieurs petites collections sont produites mais en petites quantités. Il est donc rare que celles ci soient suffisantes pour arriver aux soldes. D’autant plus que nous consommateurs, achetons nos articles coup de cœur à leur sortie pour éviter de passer à côté. A l’arrivée des soldes, nous sommes donc « dépourvus » et surpris devant l’achalandage de nos magasins favoris qui regorgent d’articles, qui nous semblent souvent issus de collections antérieures.

L’industrie toute entière est soumise à un renouvellement accéléré, si bien que la majorité des produits sont invendables avant les soldes  parce que obsolètes car « la mode c’est ce qui se démode » comme le disait si bien Jean Cocteau. il nous appartient donc de bien choisir ce que nous achetons pendant cette période. pour m’éviter les désillusions post montée d’adrénaline et achats compulsifs je me suis créé un petit rituel. En début de saison il faut identifier ses besoins, les basiques sont très importants et constituent la base de la garde robe ( les pulls en hiver, les tuniques en été par exemple je schématise), n’hésitez donc pas à les mettre en tête de liste. ils sont d’ailleurs souvent soldés (dans les couleurs de saisons surtout ). Au cours de la saison, la liste devra être mise à jour selon nos achats ou nos découvertes. Ainsi, une fois les soldes arrivées, nous aurons déjà une idée précise des objets recherchés. La veille du jour j, très gentiment , n’hésitez pas à faire un tour dans vos magasins favoris: certaines maisons peuvent vous arranger (mise de côté, application des prix en avance…) mais chut… c’est un secret; ce sera aussi l’occasion de repérer mine de rien (sans déranger la vendeuse hein!!! je vous vois d’ici) les emplacements des objets de vos désirs. vous gagnerez du temps.

Les maisons de luxe pratiquant aussi, pour la majorité des remises intéressantes, n’hésitez pas à en pousser les portes. Vous pourriez être surpris et dénicher de bonnes affaires qui, à coup sur vous raviront et vous suivront de longues années. N’oubliez pas de vous vêtir de manière convertible et confortable. Je m’explique,un leggings sera parfait pour essayer robes et jupes sans passer par la case file d’attente pour les cabines d’essayage. Pour ceux qui connaissent bien leur taille, les sites internet regorgent de bonnes affaires et ce, dès minuit. Inutile de vous détailler les points positifs du shopping virtuel. Mais pour ceux qui comme moi privilégient le toucher des matières, la découverte perpétuelle de nouveautés, l’atmosphère enivrante des magasins, n’oubliez pas de vous armer de patience et de ne surtout pas vous départir de votre sourire. Il m’a souvent permis d’obtenir des choses inespérées de vendeurs blasés par les clients désagréables ou quand je travaillais motiver à remuer la boutique pour faire plaisir à une cliente.

Alors à votre tour pensez, appliquez et modez!!!!!!

Bisous. C.

 

 

 

C.

Au delà des looks et des photos, C. vous invite à partager ses inspirations, ses influences... Sa vision décalée d'un chaos organisé.

2 Comments

Laisser un commentaire